Le Gouvernement du Premier ministre Sama Lukonde est là

0
969

Kinshasa, 12 avril 2021 (ACP).- Le gouvernement du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, compte 55 membres, aux termes des ordonnances lues lundi, par  le porte-parole du Président de la République, Tharcisse Kasongo Mwema Yamba Yamba, sur la télévision nationale congolaise,

Ce gouvernement d’union sacrée de la Nation est constitué de 4 vice- premiers ministres, 9  ministres d’Etat, 31 ministres et 1  ministre délégué et 11 vice- ministres.

Sept ministres  sont reconduits aux postes qu’ils occupaient dans le gouvernement du Premier ministre sortant Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Il s’agit de Pius Mwabilu au ministère de l’Urbanisme et Habitat, Augustin Kibassa Maliba au ministère des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’Information et de la communication,  Jean Lucien Bussa au Commerce extérieur et Aimé Sakombi Molende, au ministère  des Affaires foncières, Julien Paluku au ministère de l’Industrie , José Mpanda Kabangu, au ministère de la Recherche scientifique et innovation technologie et Mme Irène Esambo, ministre déléguée près le ministre  des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale chargée des personnes vivant avec Handicap et autres personnes vulnérables.

Eustache Muhanzi qui était ministre d’Etat, ministre des Ressources hydrauliques et de l’électricité est nommé ministre d’Etat, ministre de l’Entreprenariat, Didier Budimbu qui était vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique  (EPST) est nommé ministre des Hydrocarbures et Yve Bonkulu qui était ministre du Tourisme est nommé ministre de la Jeunesse, initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion nationale.

Ci-dessous, la liste des membres du gouvernement Sama Lukonde :

Vice Premier ministre

  1. Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, Daniel Aselo Okito wa Nkoy ;
  2. Vice-Premier ministre, ministre de l’Environnement et développement durable : Eve Bazaiba Masudi ;
  3. Vice-Premier ministre, ministre Affaires étrangères : Christophe Lutundula Apala Pen Apala ;
  4. Vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique, modernisation de l’Administration et innovation du service public : Jean-Pierre Lihau  Ebwa.

Ministres d’Etat

  1. Ministre d’Etat, ministre de la Justice et garde des sceaux : Rose Mutombo Kiese ;
  2. Ministre d’Etat, ministre des Infrastructures et travaux publics : Alexis Gisaro Mavuni ;
  3. Ministre d’Etat, ministre de Portefeuille : Adèle Kahinda Mayina ;
  4. Ministre d’Etat, ministre du Plan : Christian Mwando Nsimba Kabulo ;
  5. Ministre d’Etat, ministre du Budget : Aimé Boji Songara Bamanire ;
  6. Ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et Habitat : Pius Mwabilu Mbayo Mukala ;
  7. Ministre d’Etat, ministre du Développement rural : François Rubota Masumbuko ;
  8. Ministre d’Etat, ministre de l’Entreprenariat et petites et moyennes entreprises  : Eustache Muhanzi  Mumbembe ;
  9. Ministre d’Etat, ministre de l’Aménagement du territoire : Guy Loando Mboyo.

 

Ministres

  1. Ministre de la Défense nationale et anciens combattants : Gilbert Kabanda Rukemba ;
  2. Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique : Tony Mwamba Kazadi ;
  3. Ministre de la Santé publique, hygiène et prévention : Jean-Jacques Ndungani Mbanda ;
  4. Ministre des Finances : Nicolas Kazadi Kadima Nzuji ;
  5. Ministre des Transports voies de communication et de désenclavement : Cherubin Okende ;
  6. Ministre de l’Agriculture : Désiré Zinga Bihanze ;
  7. Ministre de la Pêche et élevage : Adrien Bokele Djema ;
  8. Ministre de l’Economie nationale : Jean-Marie Kalumba Yuma ;
  9. Ministre de l’Industrie : Julien Paluku Kahongya ;
  10. Ministre de l’Intégration régionale : Didier Manzenga Mukanzu ;
  11. Ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU): Muhindo Nzangi Mutombo ;
  12. Ministre de la Recherches scientifiques et innovation technologique : José Mpanda Kabangu ;
  13. Ministre des hydrocarbures : Didier Budimbu Ntubuanga ;
  14. Ministre des Postes, téléphones, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication : Augustin Kibassa Maliba ;
  15. Ministre du numérique : Désire Cashmir Kolongele Eberande ;
  16. Ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale : Ndusi Pembe
  17. Ministre des Affaires foncières : Aimé Molendo Sakombi ;
  18. Ministre des Ressources hydrauliques et électricité : Olivier Mwenze Mukaleng ;
  19. Ministre des Droits humains : Albert Fabrice Puela ;
  20. Ministre du Genre, Famille et enfant : Gisèle Ndaya Luseba ;
  21. Ministre du Commerce extérieur : Jean-Lucien Bussa Tongba ;
  22. Ministre des Mines : Antoinette Nsamba Kalambay ;
  23. Ministre de la Communication et médias et porte-parole du gouvernement : Patrick Muyaya Kayembe ;
  24. Ministre des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale : Modeste Mutinga;
  25. Ministre de la Formation professionnelle et métiers : Mme Antoinette Kipulu Kabenga;
  26. Ministre de la Jeunesse, initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion nationale : Yves Bonkulu Zola ;
  27. Ministre des Sports et Loisirs : Serge Khonde Chembo ;
  28. Ministre du Tourisme : Modero Nsimba ;
  29. Ministre de la Culture et arts : Catherine Katundu Furaha ;
  30. Ministre des Relations avec Parlement : Anne-Marie Karume Bakanene ;
  31. Ministre près le Président de la République : Nana Manuanina.  Ministre délégué
  1. Près le ministre des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale chargée des personnes vivant avec Handicap et autres personnes vulnérables : Mme Irène Esambo

Vice-ministres

  1. Vice- ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières :
    Jean-Claude Molipe Mandongo ;
  2. Vice-ministre des Affaires étrangères : Samy Adubango ;
  3. Vice-ministre de la Justice et garde des sceaux : Balubazire Mirindi Amato ;
  4. Vice-ministre du Plan : Crispin Mbandu ;
  5. Vice-ministre du Budget : Mme Elysée Bojumwana ;
  6. Vice-ministre Défense nationale : Mme Séraphine Kilubu Kutuna ;
  7. Vice-ministre de l’EPST : Mme Aminata Namasia ;
  8. Vice-ministre de la Santé publique et prévention : Mme Véronique Kilumba Nkulu ;
  9. Vice-ministre des Finances : Oneige  N’sele
  10. Vice-ministre de Transport et Voies de communication : Marc Ekila
  11. Vice-ministre des Mines : Godard Motemona.

Le Premier ministre Sama Lukonde satisfait de la première étape franchie avec la publication du gouvernement

Par ailleurs, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde s’est dit lundi, satisfait de la  première étape franchie avec  la formation du gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation, à l’issue du point de presse qu’ il a tenu juste après sa publication au salon rouge de l’immeuble du gouvernement.

«Désormais 55 membres dont 40 hommes et 15 femmes vont travailler pour répondre aux priorités des congolais», a indiqué le Chef du nouveau gouvernement, qui a rappelé que 57 jours se sont écoulés depuis sa nomination jusqu’ à la publication du gouvernement.

Expliquant les procédures qui ont émaillé  la formation du gouvernement de l’Union Sacrée, il a rappelé qu’il a commencé

par les consultations des forces politiques des partis et regroupements politiques, la société civile, les personnes vivant avec handicap et autres couches sociales.

Selon lui, le critérium a tenu compte de l’inclusivité au delà  d’une certaine solidarité entre les membres, ainsi que de la moralité et de l’intégrité avec des casiers judiciaires vierges.

Il a également eu une série de séances avec le Chef de l’Etat pour finaliser le travail, , a-t-il ajouté,  avant de remercier tous les acteurs politiques et ceux de la société civile pour leur participation, sans oublier le travail abattu par l’informateur Modeste Bahati Lukwebo qui a  fait adhérer 391 députés à l’Union Sacrée.

«Plusieurs partis et regroupements politiques ont manifesté leur volonté de servir la nation», a-t- il révélé.

27% de participation féminine au sein du gouvernement de l’Union Sacrée

Le  premier ministre qui  a également mentionné les plaidoyers initiés pour l’intégration des femmes au sein du gouvernement de l’Union Sacrée, a fait savoir qu’il y a un taux de participation de 27% des femmes avec un quota de 15 personnalités féminines sur les 55 membres du gouvernement, qui vont travailler aux côtés de leurs collègues hommes pour relever les  défis  et répondre aux attentes de la population.

A en croire le Premier ministre Sama Lukonde, cette participation féminine s’est voulue qualitative en raison d’une vice-Primature, 10  ministères, 3 vice-ministres et 1 ministre déléguée.

«Cela est un pas», a-t-il affirma, ajoutant  qu’il faudra  continuer à aller dans le sens de la parité non seulement au sein du gouvernement mais de différentes institutions et organes de prise de décision.

Parlant de la représentativité  nationale, le chef du gouvernement a fait savoir que c’est un pari réussi d’avoir toutes les provinces  représentées au sein du gouvernement de l’Union Sacrée.

«10 membres du gouvernement sortant ont été reconduits avec un taux de 20% et 80% sont des nouveaux  membres entrants(45 )», a-t-il dit.

Par rapport à la jeunesse, un effort considérable a été mené avec un taux de 28% qui ont moins de 40 ans. D’autres par contre, l’âge varie entre 50 ans et au delà.

 Le Premier ministre a salué la bravoure de la société civile avec Mme Rose Mutombo de CAFCO qui a fait son entrée au gouvernement entant que vice-Premier ministre de la Justice et Garde des Sceaux, et la plus jeune du Parlement qui a 28 ans se retrouve au poste de vice-ministre de l’EPST.

Les priorités du gouvernement Sama Lukonde

Le chef du gouvernement a révélé que  la priorité des priorités de son gouvernement  reste le programme enrichi avec des forces politiques, de la société civile sur les attentes du peuple congolais.

Ce programme, a-t-il ajouté,  sera présenté dans les jours qui viennent à l’Assemblée Nationale pour recevoir la bénédiction des députés en vue de l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

Une fois installé, le Premier ministre a fait savoir que son gouvernement va revenir sur les axes prioritaires qui sont la paix dans l’Est  du pays, la Santé à l’ère de la Covid-19, l’éducation , le développement à la base ,le budget de l’État avec les réformes fiscales en vue de maintenir le cycle électoral au delà du fait qu’il faudra diversifier l’économie avec l’agriculture, l’ industrie, …ACP/Kayu