Le Président Félix Tshisekedi souligne l’importance de la science et des technologies dans le développement de l’Afrique

0
217

Kinshasa, 12 avril 2021 (ACP).- Le développement du continent africain est lié à celui des sciences, des technologies et de l’innovation, a déclaré le Président de la République et Président en exercice de l’UA, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, lors du lancement, dimanche, par visioconférence, de la 8ème édition de la semaine africaine de la science et des technologies sous le thème : « Arts, culture et patrimoine : leviers pour édifier l’Afrique que nous voulons ».

Le Chef de l’Etat qui s’adressait aux élèves et étudiants de la RDC, en particulier et de l’Afrique, en général, a fait savoir qu’il y a  nécessité de rendre accessibles, au plus grand nombre, les sciences et la technologie.

« C’est là, toute l’importance de cette semaine de la science et technologie. Nous devons préconiser le renforcement de la confiance de nos populations en notre capacité à bâtir un continent  meilleur et à prépare le futur », a souligné le Chef de l’Etat.

Programme des activités de la Semaine africaine de la science et des technologies à Kinshasa

Par ailleurs, le programme des activités de cette 8ème édition  de la Semaine africaine de la science et des technologies prévoit à Kinshasa, l’animation scientifique pour les élèves lundi 12 avril 2021 au Lycée Liziba et mardi 13 avril 2021 au Collèges Boboto à Kinshasa, l’atelier de sensibilisation au cyber sécurité, la protection du 2ème épisode de la série « Science dans la cité » et la projection du film « Robe de pixels ».

Une autre activité est programmée pour le 14 avril 2021 à l’hôtel Pullman à Kinshasa/Gombe.

Une conférence est aussi programmée mercredi 14 avril 2021 à l’Hôtel Pullman dans la commune de la Gombe et sera animée par le Panel d’experts qui accompagnent le Président de la République, Félix Tshisekedi dans l’accomplissement de son mandat à la tête de l’Union africaine. Il se tiendra également le jeudi 15 avril prochain à Goma un atelier sur la coiffure avec l’artiste Nadeen Mateky et un autre sur l’ « Introduction à la programmation de systèmes embarqués », le 17 avril 2021 date de  la clôture de cette Semaine dans la même ville.

La 7ème édition de la Semaine africaine de la Science et des technologies

qui a eu lieu en 2020, rappelle-t-on, s’est déroulée dans un contexte mondial particulier, caractérisé par la pandémie de COVID-19.

Parlant de cette Semaine africaine de la science et des technologies, l’anthropologue, sociologue et théologien camerounais, Jean Marc Ela, avait suggéré dans son ouvrage « L’Afrique à l’ère du savoir : science, société et pouvoir » paru aux Editions L’Harmattan, qu’« instituer une semaine africaine de la Science dans chaque pays du continent permettrait d’accélérer le processus de formation des créateurs et des utilisateurs de la science. (…). Désenclaver la science, c’est lui permettre de se mettre en culture dans les lieux de la vie quotidienne pour que tout acteur social participe à la production des connaissances ».ACP/