La durée de la mission d’assistance technique du cabinet « CCM » au SENAREC évoquée au ministère du Plan  

0
280

Kinshasa, 13 avril 2021(ACP).- La Vice-Première ministre, ministre du Plan sortant, Elysée Munembwe Tamukumwe, a échangé avec une délégation du Cabinet international « CCM »   sur la mission d’assistance technique dans le processus d’accréditation des modules de ce cabinet au Secrétariat national au renforcement des capacités (SENAREC), lundi au cours de l’audience dans son cabinet de travail, a appris l’ACP de la cellule de communication dudit ministère.

Selon le coordonnateur national de ce SENAREC Serge Bikoro, précise la source, ce processus d’accréditation est constitué de 8 modules et de certification des 160 formateurs congolais intervenants dans les centres de formation continue du réseau SENAREC.

 Il s’agit des modules ayant trait à : budget-programme; contentieux administratifs; contrôle budgétaire; élaboration du bilan social; gestion de l’aide publique  au développement ; production des documents parlementaires; rationalisation  de cadre et des structures organiques et technique de l’inspection  appliquée à la fonction publique.

Au terme de cette mission, M. Serge Bikoro a indiqué que ces modules, auront été accrédités et 160 formateurs sont certifiés pour en  assurer l’animation  dans les centres de formation du réseau SENAREC. Ceux-ci seront au profit des institutions et administrations centrales et provinciales ainsi que l’impact de la formation dans l’amélioration de la performance au niveau de leurs institutions et administrations d’attache.

« Le Guichet unique en matière de renforcement des capacités en RDC, le SENAREC , est chargé d’assurer la mise en œuvre du Programme national de renforcement des capacités (PRONAREC) et veille notamment au contrôle et assurance-qualité des différentes activités de renforcement des capacités. Ces dernières sont aussi relatives à la formation continue des ressources humaines du secteur public, du secteur privé et des organisations de la société civile », a déclaré le coordonnateur.

Elysée Munembwe a, par ailleurs, salué l’engagement de ce cabinet, en indiquant que la RDC peut concevoir de bonnes politiques publiques, mais à défaut des capacités pour les porter, elles ne serviront à rien.

« Pour mettre en œuvre le Programme national stratégique de développement (PNSD), il faut des capacités pour porter ce plan de développement », a  soutenu la Vice-Première ministre Munembwe.

 Le Cabinet International CCM a été recruté pour assurer techniquement durant 8 mois soit du 15 mars au 15 novembre ce processus d’accréditation des modules sous la supervision du SENAREC, précise-t-on. ACP/Kayu/CFM/TDH