Un ex-ministre angolais condamné à 14 ans pour blanchiment d’argent

0
206

Kinshasa, 13 avril 2021 (ACP).- L’ancien ministre angolais, Manuel Rabelais a été condamné à 14 ans de prison, ont rapporté mardi des agences internationales de presse. Selon ces sources, l’ancien ministre de la Communication d’Eduardo Santos a été trouvé coupable de blanchiment et de détournement de fonds publics.

Après l’ancien ministre des Transports Augusto da Silva en 2019, Manuel Rabelais devient le deuxième membre du précédent gouvernement à se retrouver derrière les barreaux. Depuis son élection en 2017, le président Jouao Lourenco a lancé une vaste campagne anti-corruption contre les proches de son prédécesseur. Manuel Rabelais est reconnu coupable d’avoir détourné plus de 116 millions de dollars via une société de marketing entre 2016 et 2017.

Son co-accusé, Hilário Gaspar Santos, a pour sa part été condamné à dix ans de prison. Selon le juge Daniel Modesto, les accusés « n’ont pas montré de repentir » lors des audiences, ce que réfutent les avocats de la défense.

« Les accusés n’ont exprimé aucun regret. Tout le travail qu’ils ont fait, tous les actes qu’ils ont accomplis, ils l’ont fait avec la conviction qu’ils défendaient les intérêts de l’État et la mission qui leur était assignée. Ils ne pouvaient pas montrer de regrets. Le repentir est pour ceux qui sont convaincus d’avoir fait quelque chose d’illicite, ce qui n’est pas leur cas », déclare Amaral Gourgel, l’avocat de Manuel Rabelais. La défense ayant interjeté appel, Manuel Rabelais and Hilário Gaspar Santos attendent la décision de la Cour Suprême de Luanda en hommes libres. ACP/Kayu/Cfm/Thd