Nord-Kivu: Carly Nzanzu et Eugene Serufuli pour la capitalisation des énergies des jeunes dans le sens positif

0
78

Goma, 14 avril 2021 (ACP).- Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a reçu ce mercredi, pour des échanges, le député national Eugène Serufuli Ngayabaseka élu du territoire de Rutshuru.

Les entretiens entre les deux personnalités ont essentiellement au tour de la nécessité d’impliquer les jeunes dans les initiatives de pacification du Nord-Kivu contrairement aux actions destructives observées ces derniers temps. «Il faut que les jeunes comprennent que, leurs énergies doivent être exploitées dans le sens positif, la force dont dispose la jeunesse du Nord-Kivu, doit servir à construire et non pas à détruire»,  a recommandé l’élu de Rutshuru qui avait dans sa suite le Président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, Robert Seninga.

Le gouverneur honoraire du Nord-Kivu, Eugene Ngayabaseka a déploré la situation qui prévaut en province, particulièrement dans le territoire de Nyiragongo où des échauffourées entre deux bandes de jeunes ont occasionné des pertes en vies humaines en plus des biens matériels. «Le souci qui nous anime tous c’est le problème de sécurité dans notre Province», a signifié M. Serufuli pour ce qui se passe en territoire de Nyiragongo nécessite l’implication de toutes les sensibilités afin de rétablir la concorde entre les filles et les fils du Nord-Kivu.

L’hôte du Gouverneur Carly Nzanzu a ainsi annoncé une série d’autres rencontres avec les leaders communautaires pour canaliser les efforts des uns et des autres sur la nécessité de bâtir la paix.

Très respectueux à la loi ainsi qu’à toutes les autorités, le député Eugene Serufuli qui salue le dynamisme du Gouverneur Carly Nzanzu, a émis le vœu de voir tous les tireurs des ficelles ainsi que leurs lieutenants semeurs des troubles etre mis aux arrêts puis traduits devant les instances compétentes pour répondre de leurs actes. «Tous les semeurs des troubles doivent etre poursuivis. On ne peut pas accepter que nous puissions vivre dans la jungle. Les gens doivent savoir qu’il y a une autorité et lorsque l’autorité», a-t-il enfin martelé avant d’appeler tous les leaders du Nord-Kivu à se souder les coudes pour le bien de la population toute entière. ACP/Kayu/FMB