Adèle Kayinda promet d’accompagner le Chef de l’Etat dans sa vision de viabilisation des entreprises du Portefeuille

0
365

Kinshasa, 15 avril 2021(ACP).-Le nouveau ministre d’Etat, ministre du Portefeuille, Adèle Kayinda Mahina a promis, au cours  d’un échange jeudi avec l’ACP, d’accompagner le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans sa vision de viabilisation des entreprises de son secteur.

Elle a d’abord rendu grâce au Dieu-Tout Puissant qui lui a accordé la grâce d’accéder à ce poste, et remercié le Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le Premier  ministre Sama Lukonde pour la marque de confiance en sa personne en le nommant à ce poste.

Elle a aussi promis d’œuvrer dans le sens de ne pas décevoir son regroupement politique, l’AFDC-A qui, à travers son autorité morale le sénateur Modeste Bahati Lukwebo,  lui a fait également confiance et croit en ses capacités de remplir cette mission pour le bonheur des Congolais.

Elle a souligné qu’elle a, en tant que membre du gouvernement le devoir de redevabilité envers le peuple congolais et s’inscrit  à cet effet dans la vision le peuple d’abord, prônée par le Président de la République.

21 ans de carrière politique dont 18 ans en tant que députée nationale

Agée d’une cinquantaine d’années, Princesse  Adèle Kayinda est originaire de la localité  de Mwatshisenge, au territoire de Sandoa, dans la province de Lualaba et est issue de la famille royale Tshokwe. Après ses études secondaires, elle a suivi un cursus universitaire en Sciences sociales sanctionné par un diplôme de licence en Sociologie industrielle.

Après ses études et avant  de se lancer en politique, elle a travaillé dans le secteur privé, successivement comme stagiaire à l’Institut national de sécurité sociale (INSS), chef du personnel à la menuiserie « Ebénisterie » de « Lubummeuble » au Haut- Katanga, et cadre à  l’entreprise minière Kisenge Manganese.

Princesse Adele Kayinda Mahina compte présentement  21 ans de carrière politique dont 18 ans en tant que députée nationale, élue de la circonscription de Sandoa, dans la province de Lualaba. D’où son surnom de doyenne des députés nationaux.

Elle a été rapporteur, membre de la commission Socioculturelle, membre de la commission politique, administrative et judiciaire (PAJ) , où elle a exercé les fonctions de présidente de la sous-commission Justice et bonne gouvernance.

Elle a été aussi présidente du caucus des femmes parlementaires de la RDC et  présidente du Réseau parlementaire genre et parité  qui a pu, durant son mandat, à s’étendre sur toute la  République.

Jusqu’au moment de sa nomination en tant que ministre d’Etat, ministre du Portefeuille, elle   assumait la fonction de présidente du groupe parlementaire AFDC-A.

Des prix et des titres honorifiques

Grace à ce parcours politique élogieux, Princesse Adèle Kayinda  a décroché  plusieurs prix et titres de mérite, lui  décernés  au pays, et à travers le monde. Ce sont notamment le  trophée  « Femme d’honneur » obtenu lors de la soirée « Mama awards » (2011), le grade de chevalier dans l’ordre de la pléiade de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) en octobre 2014, ainsi que le prix « Kentucky colonel » lui décerné aux Etats- Unis et faisant d’elle ambassadrice de bonne volonté et de fraternité de Kentucky dans le monde.

Malgré ce parcours politique élogieux, Mme Adèle Kanyinda  se laisse toujours guidée par ses  valeurs profondes assises sur l’éthique chrétienne et l’éducation familiale, et n’oublie pas ses  principaux combats, dont la lutte pour la garantie des droits fondamentaux de liberté, de justice, du respect et du bien-être social.

Ces valeurs auront milité pour sa désignation en 2018, comme présidente nationale de l’Alliance de démocrates chrétiens du Congo(ALDEC),  parti politique membre du regroupement AFDC-A, cher au président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo.

En dehors de la politique, Mme Adèle Kayinda  est une chrétienne engagée qui confesse sa foi dans tous ses milieux de fréquentation. ACP/Kayu