Equateur : plaidoyer pour la réhabilitation de la prison centrale

0
373

Mbandaka, 15 avril 2021 (ACP).- La prison centrale de la ville de Mbandaka chef-lieu de la province de l’Equateur, nécessite une prise en charge urgente de ses pensionnaires et la réhabilitation totale, vue la vétusté de son bâtiment construit en l’an 1929, a déclaré mercredi le directeur de cette maison carcérale, M. Pepinho Isako, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Il a à cet effet indiqué que, cette prison centrale de Mbandaka a des sérieuses problèmes liés au financement pour une prise en charge optimale des prisonniers, notamment les soins médicaux, le mode alimentaire et le conditions difficiles des ces derniers qui dorment à même le sol.

Pepinho Isako a par ailleurs salué les efforts du gouvernement congolais qui appuie toutes les prisons en RDC, ajoutant que cet appui se fait trimestriellement, avant de souhaiter que cela soit faite par mois pour remédier à tous ces problèmes.

Par rapport à sa viabilité, le directeur Pepinho, a souligné que hormis les murs qui sont devenus vétustes, le gouvernement provincial a renforcé les portes métalliques pour mettre fin à des évasions en répétitions.

La prison centrale de Mbandaka, a-t-il poursuivi, a une capacité initiale d’accueil de 1500 détenus.  Elle a une capacité de 500 détenus et a 3 catégories des prisonniers à savoir : les militaires, policiers et les civils.

  Il sied de signaler que cette prison est située dans la commune de Mbandaka, au quartier Ikongowasa, compte actuellement plusieurs prisonniers dont dix femmes et deux mineurs. ACP/Kayu/AWA