Mme Mboso Kabenga plaide pour la paix à l’Est de la RDC

0
380

Kinshasa, 15 avril 2021 (ACP).- L’épouse du président de l’Assemblée nationale, Mme Mboso Jules César Kabenga Michel, a demandé, mercredi, aux les femmes d’implorer la grâce divine pour que la paix règne à l’Est du République démocratique du Congo, (RDC), au cours d’une journée de prière organisée en l’Eglise de la Communauté des églises vivants (CEVI), dans la commune de Kalamu.

Mme Mboso Kabenga a déclaré que le moment est venu de fléchir nos genoux pour demander à Dieu de mettre fin aux souffrances de nos frères et sœurs assassinés, égorgés, violés, massacrés injustement par les ennemis de la République dans la partie Est de la RDC.

«Nous devons nous mettre debout. Nous sommes des femmes. Nous nous ne sommes pas des êtres faibles. Chaque maman est concernée par cette situation» a soutenu l’épouse du président de la chambre basse du parlement avant de demander à toutes les mamans de se lever et  de combattre le traitement que  subissent nos sœurs et frères  dans la partie Est de notre pays.

Prenant l’exemple d’une femme de la  bible, Esther, qui avait utilisé sa sagesse et sa proximité avec le roi perse dont elle était épouse et prié pour ses frères et sœurs juif menacés d’extermination dans l’empire perse à Babylone, Mme Mboso a invité les femmes de la RDC à  braver la peur et dire non aux massacres dans la partie Est de la RDC.

Elle a promis de se rendre  dans les autres coins du pays en vue de  sensibiliser les femmes  sur la nécessité de prier Dieu pour sa miséricorde autour du  sort  subi par les congolaises et congolais dans les provinces du Nord Kivu, l’Ituri et le Sud Kivu.

Auparavant, la présidente de Ligue de Femme de la Convention pour la République et la Démocratie (CRD), Mme Mbombo, a remercié les mamans venues de toutes de Kinshasa qui ont assisté à cette journée de prière. Elle a loué l’initiative prise par l’épouse du  président de l’Assemblée Nationale d’organiser cette journée de prière en mémoire de nos sœurs et nos frères de l’Est victimes des atrocités dans la partie  Est de la RDC.

Une lettre adressée à la première dame de la RDC, Denise Nyakeru Tshisekedi, sollicitant son implication pour le retour à la paix dans l’Est de la RDC  a  été lue à l’intention des participantes à la journée. ACP/Kayu/AWA