Plaidoyer pour la désignation des femmes à la tête du SECOPE et de l’IGE

0
158

Kinshasa, 15 Avril 2021 (ACP).- Environ 30 femmes membres de la Coordination des femmes volontaires du Congo(COFEVOCO) réunies jeudi au Foyer social Djakarta  de la commune de Kalamu ont proposé au gouvernement, spécialement, au ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique(EPST) de l’Union sacrée de la nation(USN), de désigner à la tête du Service de contrôle de la paie des enseignants (SECOPE) et de l’ Inspection générale  de l’ enseignement (IGE), dans  le  but d’y instaurer une excellente gouvernance.

  Maria Basongo, leur porte-parole,  a fondé ces desiderata sur la nature divine de la femme consacrée en priorité au don de la vie et de son bon entretien. Elle a affirmé que ces postes conviendraient bien aux femmes qui avec leur cœur de mère se soucient de  l’instruction  des enfants, de l’évaluation des services et de la  rétribution conforme  des enseignants. 

De cette manière, a enchaîné Mme Basongo, les intervenants dans le secteur de l’instruction publique  contribueront à la production qualitative des  futurs agents  et des cadres qui amèneront le pays à l’émergence. ACP/Kayu/AWA