Sud-Kivu : la population s’exprime par rapport au nouveau gouvernement

0
288

Bukavu, 15 avril. 2021 (ACP).- Les habitants du Sud-Kivu, plus particulièrement ceux de la ville de Bukavu, ont exprimé via le micro baladeur d’un reporter de l’ACP, leurs principales attentes par rapport au nouveau gouvernement nommé par le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et qui sera dirigé par le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

De cette vox populi, les attentes de la population touchent tous les domaines de la vie de la nation, allant du politique au sécuritaire, en passant par les infrastructures, le socio-économique et même le culturel. Le gouvernement qui se dit des « warriors » aura beaucoup à faire pour répondre aux attentes de cette population qui se montre quelque peu méfiante, surtout à cause des législatures déjà écoulées.

Le volet sécuritaire a été le plus abordé par les personnes approchées, insistant sur le fait que la guerre à l’Est du pays qui a déjà duré plus de 20 ans , est la principale cause du sous-développement de la RD Congo, avec des morts diminuant la taille de la main d’œuvre, mais aussi les déplacements des populations des zones en conflits vers des lieux plus calmes causant l’exode rurale et par conséquent, l’improductivité des milieux ruraux.

Du point de vue politique, les attentes vont dans le sens de la conscience de la classe politique qui a le devoir de travailler pour l’intérêt du souverain primaire au lieu de viser des intérêts personnels ont  insisté certains interviewés. L’entente entre différents acteurs du milieu politique est à privilégier afin de construire le pays, soutient-on.

Pour le cas des infrastructures, le désenclavement de certaines régions est à encourager, notamment par le construction des routes, des chemins de fer et d’autres moyens de communication pouvant permettre de relier les grandes zones de production aux grands centres de consommation en vue de redynamiser l’économie nationale, a martelé un opérateur économique trouvé dans la commune d’Ibanda.

La création de nouveaux emplois, la promotion de l’entreprenariat, la revalorisation des emplois existants, la gratuite de l’enseignement de base, les transports, la gratuité des soins médicaux de base, etc., figurent parmi les points sur lesquels beaucoup de personnes interviewées ont insisté du point de vue socio-économique.

Approché par la presse locale à Bukavu, le président national de la NDSCI (Nouvelle dynamique de la société civile), Jean-Chrysostome Kijana, a appelé la nouvelle équipe gouvernementale à tout mettre en place pour éradiquer tous les fléaux notamment l’insécurité, les groupes armés opérant à l’Est du pays, la pauvreté, le chômage accru. Il a émis les souhaits que le gouvernement se mette au travail pour apporter des réponses idoines aux problèmes de la RDC, où tout est à refaire, a-t-il conclu.

Les attentes sont grandes dans l’opinion publique de Bukavu par rapport au gouvernement des  warriors chapeauté par Sama Lukonde et dont 7 membres sont originaires du Sud Kivu. Les membres de ce gouvernement sont appelés à agir en conséquence pour satisfaire les besoins de la population congolaise dans son ensemble.

ACP/GGK