Un nouveau projet de FAO pour assurer la sécurité alimentaire dans trois provinces de la RDC

0
386

Kinshasa, 15 avril 2021 (ACP).- Le FAO vient de lancer le projet « Strengthening the live lihoods of vulnerable  populations facing COVID-19 in the DRC» afin de renforcer et assurer la sécurité alimentaire des populations vulnérables dans trois provinces de la République démocratique du Congo (RDC), à savoir  l’Ituri,  Kasaï Central et Kasaï, a indique un communiqué de cet organisme reçu jeudi à l’ACP.

Selon la source, le projet est financé par le gouvernement canadien à hauteur de 3 000 000 des dollars canadien (CAD), pour une durée de 18 mois et compte appuyer 8500 ménages pour la production alimentaire, la gestion post récolte et l’accès au marché ainsi que 3.000 autres bénéficiaires, en particulier les femmes et les jeunes pour la diversification des sources de revenus et d’épargne-crédit.

Il sera exécuté dans les provinces de l’Ituri précisément dans le territoire d’Irumu, au Kasaï  dans le territoire de Kamonia et au Kasaï Central dans le territoire de Kazumba.

«Ces territoires sont déjà parmi les zones les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Leur situation a été exacerbée par la pandémie de COVID-19 et pourrait également conduire à la perte des acquis d’autres interventions déjà réalisées pour l’amélioration de la sécurité alimentaire», souligne la source. Elle précise que 23 des 26 provinces de la RDC ont été directement touchées par la pandémie de Covid-  19.

Cette situation a entraîné plusieurs conséquences sur le plan économique et social entre autres, la réduction d’accès aux actifs de production (intrants, main-d’œuvre, capital et accès à la terre), la flambée des prix des denrées alimentaires due à des fluctuations des taux de change et un ralentissement de la commercialisation des produits agricoles.

L’impact de la pandémie de la Covid-19 sur la sécurité alimentaire et les moyens d’existence des communautés de ces trois provinces a été brutal, rapide et sans précédent,  a indiqué, Aristide Ongone Obame, représentant de la FAO en RDC.

«Les systèmes alimentaires et les chaînes d’approvisionnement ont été profondément fragilisés au point où la disponibilité alimentaire a été rompue», souligne la source qui ajoute que les bénéficiaires  du projet seront sélectionnés selon des critères bien définis de vulnérabilité socio-économique à la pandémie de COVID-19.

Le ciblage suivra les recommandations du cluster sécurité alimentaire et inclura les personnes déplacées internes, les rapatriés, les retournés, les ménages avec des enfants souffrant de malnutrition. Un système avancé d’identification numérique des bénéficiaires est actuellement mis en place,  souligne la source. ACP/Kayu/AWA