BCECO : publication du rapport annuel 2020 décrivant les actions engagées

0
414

Kinshasa, 16 avril 2021 (ACP).-Le Bureau central de coordination (BCECO) a publié jeudi à l’hôtel du gouvernement, à Kinshasa, son rapport annuel 2020 dont l’ACP s’est procurée quelques extraits vendredi.

Ce rapport est le dix-huitième de la série que publie la direction générale du BCECO depuis l’année 2003. Ilt renseigne sur les différentes actions engagées dans le cadre de la gestion des projets lui confiés, notamment la passation des marchés, la gestion technique des opérations ainsi que la gestion financière et comptable. Le rapport 2020 est subdivisé, en plus des annexes, en trois parties consacrées successivement à la présentation du BCECO, à la Gestion des opérations ainsi qu’ à la gestion financière et comptable.

Ce même  rapport indique que le BCECO est intervenu dans le programme des 100 jours du Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en se basant sur les projets déjà présents dans son portefeuille, à savoir :  Le projet de reconstruction et de réhabilitation des infrastructures scolaires (PRRIS) dans le secteur de l’éducation ; Le projet d’équipement des structures sanitaires (PESS) dans le secteur de la santé ;  Le projet de revitalisation des zones de santé financé conjointement par la BADEA, l’OFID et le Gouvernement de la RDC .

Le BCECO a également reçu mandat de la Présidence de la République d’assurer la maîtrise d’ouvrage déléguée des travaux de modernisation et d’extension du complexe scolaire du Camp Colonel Tshatshi, ainsi que de la reconstruction de l’hôpital militaire du Camp Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa.

Différents programmes et projets développés par le BCECO durant 2020

Par ailleurs, dans le secteur de l’éducation précise le rapport, il y a premièrement le projet de réhabilitation et reconstruction des Infrastructures scolaires (PRRIS). L’exécution du projet s’est poursuivie au cours de l’année 2020 avec les travaux des écoles dans le cadre du programme d’urgence des 100 jours du chef de l’Etat, et en faveur de la gratuité de l’enseignement de base décrétée sur le territoire national.

Le BCECO a également développé des projets dans le secteur de la santé. Il compte le Projet d’Équipement des structures sanitaires (PESS), le Projet de Modernisation de l’hôpital militaire de Référence du Camp Colonel Tshatshi ainsi que le Projet de Revitalisation des Zones de santé. Dans le secteur de l’Agriculture et du Développement rural, il y a le projet de développement de la riziculture de Masina. Et d’autres projets ont été développés dans le secteur lié aux réformes des finances publiques.

Sur cette base, note le rapport, l’ensemble des assignations au BCECO dans le cadre du Programme des 100 jours ont été atteintes en fonction des ressources décaissées à savoir ; PRRIS : 182 écoles parachevées et le complexe Camp Colonel Tshatshi modernisé. PESS : 49 Centres de santé construits. BADEA-OFID : 25 centres de santé et 9 bureaux centraux de zone de santé construits, achevés et équipés.

Principaux partenaires financiers impliqués dans les projets

Cependant, le BCECO, dans son mandat de maître d’ouvrage délégué, compte à ce jour quatre bailleurs de fonds finançant les projets dont le Gouvernement, la BADEA, l’OFID et le FVC.

Le rapport souligne qu’au cours de l’exercice 2020, le gouvernement a prévu de mettre à la disposition du BCECO (en sa qualité de maître d’ouvrage délégué), des ressources financières pour contribuer à la réalisation des projets prévus dans son programme. De 2019 à 2020, le portefeuille cumulé de financement des projets confiés au BCECO est passé de 1,104 milliard USD à 1,106 milliard USD. Durant l’année 2020, le gouvernement a mis à la disposition de l’agence l’équivalent de 3 815 716,90 USD, en vue de poursuivre les interventions ciblées dans le volet éducation et assainissement.

Il s’agit prioritairement des projets suivants : PRRIS, la poursuite des travaux de construction des écoles, en vue de renforcer le système éducatif : 2 499 743,90 USD et le Projet d’assainissement : pour les travaux d’assainissement de la ville de Kinshasa 1 315 973,00 USD. Le BCECO a également réussi le financement de la BADEA-OFID et du Fonds vert pour le Climat.

Rappelons qu’à sa création, le Bureau Central de Coordination avait pour mission la gestion des projets financés par les divers Bailleurs de fonds, dans le cadre du Programme intérimaire renforcé (gestion des fonds d’aide d’urgence). Cependant au fil du temps, la BCECO s’est vu confier plusieurs missions au regard du contexte socio-économique très dynamique. Ces missions ont impacté considérablement sa « trajectoire institutionnelle » dont on retient les missions de simple agence d’exécution des projets, à celles de Maître d’Ouvrage Délégué (MOD).

ACP/Kayu/NiG/JFM