L’ULK peut produire un nombre élevé de ses propres professeurs, selon le recteur Jean-Michel Kumbu

0
208

Kinshasa, 16 avril 21 (ACP).- Le recteur de l’Université libre de Kinshasa (ULK), Pr Jean Michel Kumbu-Ki-Ngimbi a affirmé, vendredi, que l’ULK peut produire un nombre élevé de ses propres professeurs, au cours d’un entretien avec l’ACP.

« J’ai toujours, depuis que j’étais doyen à la faculté de droit pendant deux mandats, souhaité que l’ULK forme ses  professeurs propres,  c’est-à-dire à dire  qui ont étudié ici et ont fait les études postuniversitaires », a fait savoir le recteur Jean-Michel Kumbu.Selon lui, le nombre des professeurs « fils maison » n’est pas assez. 

Par ailleurs, le recteur a déploré le fait que le site universitaire de l’ULK soit dans un état piteux avec un environnement insalubre faisant de cette alma mater non présentable pour les visiteurs et les étrangers.

Quant à certaines antivaleurs, notamment la corruption, qui rongent l’ULK, il a dit qu’il va mener une lutte sans merci contre ce vice. « Tout le monde n’est pas corrupteur et corruptible », a-t-il fait remarquer par ailleurs, promettant qu’il luttera contre ce maux à travers des causeries morales faculté par faculté.

L’Université libre de Kinshasa (ULK) est l’une parmi les premières universités privées de la RDC avec une expérience de plus de 30. ACP/Kayu/NiG/JFM