Nécessité de rendre disponible une nouvelle carte linguistique du pays

0
186

Kinshasa, 16 avril 2021(ACP).-Le nouveau docteur en lettres et civilisation françaises,  Alain Ishamalangenge Nyimilongo a recommandé vendredi  au pouvoir public, à l’issue d’un entretien avec l’ACP sur sa thèse, la nécessité de rendre disponible au pays  une nouvelle carte linguistique.

Alain Ishamalangenge qui a soutenu jeudi à l’Université de Kinshasa(UNIKIN) sa  thèse de doctorat intitulée « Discours électoral dans le contexte de plurilinguisme aménagé lors des élections législatives de la troisième République », a indiqué que cette disponibilité de carte linguistique devra répondre aux besoins de communication de nouvelles provinces issues de la décentralisation.

Il a également recommandé que les candidats aux législatives mettent en exergue les langues congolaises surtout celles de leurs électeurs pour rester proches.

D’autres recommandations ont porté notamment  sur la promotion  de plurilinguisme dans le pays  par des autorités politiques et des stratégies langagières  pour gagner des élections à travers les langues congolaises, ainsi que la nécessité de faire porter les inscriptions en français et en langues congolaises dans les instruments de marketing politique : t-shirts , pagnes, casques , foulards etc.

Cette dissertation doctorale qui lui a valu la mention « grande distinction », a visé  d’étudier et d’analyser le contexte et/ou le climat linguistique dans lequel les partis politiques s’organisent, préparent et participent aux élections en RDC, notamment aux élections législatives. ACP/Kayu/NiG/JFM