Lancement de la campagne d’enregistrement des structures citoyennes en un regroupement citoyen

0
100

Kinshasa, 19 avril 2021 (ACP).- Le Directeur général de l’Institut de recherche et d’enseignement de la démocratie directe (IRED), Paul Kibal, a lancé du 19 au 30 avril à Kinshasa, la campagne d’enregistrement des structures citoyennes en vue d’organiser un seul Regroupement citoyen et électoral dénommée « Le Courant de la démocratie directe (CDD) » en RDC, indique cet Institut dans un communiqué parvenu lundi, à l’ACP.

Selon le communiqué, l’IRED dont le siège se trouve à Limete, souligne qu’en prévision du baptême du livre blanc et de la sortie officielle du Mouvement pro nouvelle démocratie directe dénommé « Entre nous RD congolais », il se porte garant pour faciliter l’organisation des mouvements citoyens et associatifs, des églises, des syndicats, des ONGS, des ordres professionnelles, des indépendants ainsi que toutes autres organisations de la société civile aux travers leurs délégués en un Regroupement citoyen et électoral, « Courant de la démocratie directe (CDD)».

Face à tous les maux, notamment les antivaleurs ( le tribalisme, l’égocentrisme, la corruption, etc), les inégalités interprofessionnelles et inter et intra communautés et territoriales que la démocratie directe a engendré en RDC, le mouvement pro-nouvelle démocratie directe « Entre nous RDCongolais » dit non et introduit une innovation qui consiste à impliquer la société civile organisée et non organisée dans la gestion des affaires publiques afin d’éviter, in fine, les clivages non fondés « Majorité et minorité au pouvoir-société civile » pour la mise en place de ce courant, indique le communiqué.

Pour la source, ce Mouvement pro-nouvelle démocratie directe « Entre nous RDCongolais (ENRDC) » qui est dirigé par Paul  Kibal, a pour objectif de sensibiliser les Congolais, par une éducation populaire pratique, au projet de la société de la nouvelle démocratie et son instauration en RDC pour l’intérêt de tous les Congolais.

Le projet de la Nouvelle démocratie directe, souligne la source, s’inscrit dans la logique des communautés liées aux entités territoriales, indiquant que le pouvoir et les richesses du pays devront être entre les mains de la population organisée en communauté de base.

La Nouvelle démocratie directe se penchera aussi à vulgariser et récolter de propositions, de revendications ainsi que de questionnements de populations à enrichir dans des Forums communautaires (FOCO) et qui seront transmis aux gouvernants pour des solutions idoines.

Le projet de la Nouvelle démocratie directe « Entre nous RDCongolais (ENRDC) » se résume en 35 actions reprises dans le livre blanc de ce mouvement ou vade-mecum de l’acteur, activiste et ami de la nouvelle démocratie directe.

ACP/