Ituri : des dispositions prises pour l’interdiction d’une marche aux contours occultes

0
294

 Bunia, 21 Avril 2021(ACP).-Le gouverneur de province de l’Ituri Jean Bamanisa Saïdi a annoncé les dispositions prises par le comité provincial de sécurité pour l’interdiction de la marche projetée mercredi dans la ville de Bunia par une poignée des acteurs politiques soit disant pour soutenir la motion de censure contre le gouvernement provincial.

« Nous sommes dans un processus avec l’Assemblée provinciale concernant la motion de censure et nous rappelons que ce n’est pas une question qui peut se régler dans la rue. Le comité de sécurité a pris les dispositions pour interdire cette marche. Lorsque la situation sécuritaire sera mieux nous pourrons autoriser les marches« , a-t-il fait savoir.

Et d’ajouter » aujourd’hui avec la situation sécuritaire avec les attaques à Chari, à Nyakunde et toutes les menaces qui sont sur la ville de Bunia aucune marche n’est autorisée au contraire la population devrait être vigilante parce que les ennemis profitent de ces troubles ».

Jean Bamanisa Saïdi a promis des enquêtes via les services spécialisés pour cerner la motivation réelle de ceux qui veulent faire de marches surtout en cette période de crise sécuritaire qui serait peut-être a-t-il estimé une manière maligne pour eux d’introduire l’ennemi dans la ville de Bunia.

S’agissant de la journée ville morte décrétée unilatéralement par le bureau de coordination de la société civile le chef de l’exécutif provincial a plutôt encouragé la population à vaquer librement à leurs occupations quotidiennes parce qu’a-t-il expliqué la journée ville morte pour une population fragilisée par l’activisme de forces négatives et les élèves à peine sortis du confinement ça va encore aggraver le problème.

Jean Bamanisa Saïdi a rassuré que le commandant suprême des FARDC et de la PNC le président Félix Tshisekedi est entrain de suivre de près la situation sécuritaire qui prévaut actuellement en Ituri.

Il a par la même occasion remercié la société civile pour son initiative citoyenne visant à faire entendre sa voix au niveau national et international à propos de la situation sécuritaire préoccupante de cette jeune province parce que a-t-il martelé cette question d’ordre national et international a besoin du soutien de tous les Ituriens en particulier, du pays et du monde en général pour la fin de tueries orchestrées par les forces néfastes.

Jean Bamanisa Saïdi a demandé à la cessation immédiate de crimes graves qui continuent à être perpétrés par ces miliciens et la grâce divine sur eux afin qu’ils abandonnent ces actes odieux si non a-t-il indiqué ils répondront tôt ou tard de leurs actes devant la justice.

Enfin l’autorité provinciale a réitéré le message de compassion à toutes les familles qui ont perdu les personnes chères aussi bien les civils et militaires sollicitant par occasion la compassion de la communauté nationale et internationale pour venir en aide aux Ituriens. ACP/Kayu/KJI