Certaines légumes observent une hausse des prix sur le marché de Kinshasa

0
853

Kinshasa, 21 Avril 2021 (ACP).- Certaines légumes ont connu une hausse de prix sur le marché de Kinshasa, a relevé l’ACP jeudi, au cours d’une ronde effectuée sur les différents lieux de négoce.

Dans ce cadre une botte d’épinards en provenance du centre pour la commercialisation des produits fruitiers dans la commune  de N’djili ( CECOMAF) a observé une  hausse des prix sur les différents lieux de négoce de la ville de Kinshasa en se négociant à 3.000 (trois mille) FC contre 2000 (deux mille)FC au cours de la période allant du 25 mars au 20 avril.

Selon cette même ronde, les autres légumes de grande consommation a savoir, une botte de feuilles de patate douce connu sous le nom de «Matembele» est vendue à 2000 FC contre 1000 FC, une botte de bitekuteku à 2.000 FC contre 1000 FC , une botte moyenne des feuilles de manioc en provenance de site de Kinkole et de Maluku à 3.000 FC contre 2000 FC, une botte  des oiselles en provenance du site agricole de Sao, dans la commune de Kasa-Vubu à 2.000 FC contre 1000 FC, une botte de fougère connu communément sous le nom de « Misili » en lingala en provenance du site de Masina à 1000 FC contre 500 FC, les feuille des courges connu sous le nom scientifique « cucubitamusheta » appelées mukengendji en Tshiluba à 1000FC contre 500FC, le choux en provenance de la ville de Mbanza-Ngungu dans la province du Kongo Central à 2000 FC contre  1000 FC ; la feuille de gombo en provenance du site agricole de Kimwenza dans la commune de Mont –Ngafula1000 FC contre 500 FC et les  feuilles des pointes noires ont également connu une hausse de prix sur les marchés  en se négociant à 2000 FC contre 1000 FC.

Cependant, la feuille de haricot appelé sampu en Tshiluba en provenance du quartier Kimwenza, les bikalakasa en provenance du quartier Bibua,  dans la commune de la N’Sele ont  observé  une baisse de prix sur le marché. Ces produits se négocient respectivement à 500 FC contre 1000 FC, 300 FC contre 500FC.

Par ailleurs, les feuilles des « bilolo, fumbua » en provenance de la province du Kongo Central et le gombo observent une stabilité des prix sur le marché. Ils se négocient  actuellement à 1000 FC et  500 FC pour les deux  dernières sortes des légumes.

Selon les commerçants interrogés sur le lieu de négoce, la hausse de prix de denrées alimentaires est due aux pluies diluviennes qui s’abattent ces derniers temps dans la capitale et et la multiplicité des taxes auxquelles sont confrontées les commerçants de ces produits en sont la cause. ACP/