La VSV attend de l’actuel gouvernement des signaux clairs dès les « 100 premiers jours »

0
151

Kinshasa, 23 Avril 2021 (ACP).- La « Voix de sans Voix (VSV) » attend du gouvernement Sama Lukonde des signaux « clairs » dès les 100 premiers jours afin de rassurer la population sur la sécurité des personnes et de leurs biens, la prise en charge des tués et des blessés lors des manifestations anti-MONUSCO à l’Est du pays, indique un communiqué de cette structure parvenu vendredi à l’ACP.

Cette structure de défense des droits humains appelle également à la mise en place d’une Commission d’enquête pour établir les responsabilités sur ces violences et se pencher sur l’amélioration des conditions socio-professionnelles des militaires et agents des services de sécurité. Elle appelle à cet effet le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo  à dissoudre l’Assemblée nationale si les députés nationaux bloquent l’investiture du gouvernement Sama Lukonde à cause de leurs revendications. Au président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale en cas de crise persistante due aux revendications des postes et autres avantages pour bloquer l’investiture du gouvernement, car les congolais ont trop attendu et ont besoin d’un gouvernement qui travaille et d’un pays qui marche réellement », lit-on dans ce communiqué.

La VSV recommande par ailleurs à l’Assemblée nationale d’investir sans condition et tergiversation le gouvernement Sama Lukonde en vue de rattraper le temps largement gaspillé à cause de partage du pouvoir.

Il sied de rappeler que le Collectif des députés dits « révolutionnaires » a déposé, le jeudi 15 avril dernier un mémorandum destiné au chef de l’État et au bureau du président de l’Assemblée nationale déclarant que leurs provinces ne sont pas représentées au sein du gouvernement Sama Lukonde tout en menaçant de bloquer l’investiture du gouvernement.

ACP/ Ibendelo (stagiaire)/MNO/NFC