Les acteurs concernés appelés à s’impliquer pour faciliter la femme rurale à l’accès à la terre

0
311

Kinshasa 23 avril 2021 (ACP).-Les acteurs concernés notamment les ministres du Genre et de l’Agriculture, les autorités coutumières, les chefs de terres ont été appelés à s’impliquer pour faciliter la femme rurale à accéder à la terre pour leurs activités agricoles.

Cet appel a été lancé, vendredi, lors d’une interview avec Mme Bertille Tekitila, agent au ministère de l’Agriculture, dans le cadre des campagnes de sensibilisations pour la tenure et l’accès de la femme à la terre.

Elle a indiqué qu’au niveau de la Commission nationale de la Réforme foncière, il est traité la question de la sécurisation et du droit foncier de la femme, indiquant que celle-ci en tant que partie prenante du processus, doit également participer à la prise des décisions concernant la terre.

« Et cette question, nous allons la répliquer au niveau de la communauté elle-même, au niveau de la société civile, au niveau de toutes les parties prenantes », a-t-elle fait savoir, soulignant que l’on ne peut pas travailler ni prendre des décisions sans la femme elle-même, car sa participation est un atout pour la communauté.

« Dans le milieu rural, les femmes sont dépourvues des services en secteur agricole et elles sont victimes de spoliation des terres, raison de ces plaidoyers afin que leurs espaces soient sécurisés », a dit Mme Bertille Tekitila.

Pour rappel, plusieurs femmes de Kinshasa ont été sensibilisées à l’accès à la terre et l’équité des droits y relatifs, en vue de leur permettre de s’organiser pour conduire efficacement des plaidoyers.

Cette sensibilisation a été faite au cours d’un atelier organisé à Kinshasa, le 21 avril dernier, par l’ONG PIDP, en collaboration avec les organisations membres de l’ILC, le CBI4 et la SNE-RDC.

Cet atelier a permis de mobiliser les femmes sur la question foncière. Elles ont été appelées à analyser et signer l’acte d’engagement et d’appropriation de l’engagement 4 de l’ILC (International Land Coalition), qui vise l’équité des droits fonciers entre hommes et femmes. ACP/