Nord-Kivu : Le Chef du HCR Filippo Grandi rassure de l’appui aux autorités de la RDC dans la prise en charge des personnes déplacées

0
105

Goma, 23 avril 2021 (ACP). Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a reçu, pour des entretiens, le Haut-commissaire des nations unies pour les réfugiés (UNHCR), Filippo Grandi en visite de travail à Goma, troisième étape de sa tournée dans la partie Est de la RDC.

Répondant à la presse au sortir des échanges, le patron du HCR a rassuré la poursuite de l’appui de cette agence onusienne ainsi que des autres partenaires aux autorités tant provinciales que nationales pour une prise en charge correcte des personnes déplacées. « Nous le HCR, avec d’autres partenaires, la Banque Mondiale les autres agences du système des Nations unies, nous allons continuer d’appuyer les autorités nationales et provinciales dans tout ce qui est nécessaire aux personnes déplacées », a indiqué en substances M. Filippo Grandi pour qui en plus de l’aide humanitaires, une attention doit également faite sur le volet développement, facteur de stabilisation.

Carly Nzanzu Kasivita et son hôte ont, à cette occasion, exploré plusieurs autres questions relatives aux déplacements massifs de la population dans la sous-région allusion faite au complexe phénomène des réfugiés rwandais. Les deux personnalités ont ainsi planché sur les solutions éventuelles pouvant faire avancer cette question des citoyens rwandais ayant trouvé asile dans la partie Est de la RDC depuis les années 90.

Face à l’épineuse question en rapport avec la problématique des déplacés internes au Nord-Kivu tout comme dans la province voisine de l’Ituri, le Haut Commissaires des Nations unies pour les réfugiés préconise plus d’énergies et de détermination pour assurer la sécurité dans les zones de retour. « Sans la sécurité, les personnes vont continuer à se déplacer », a fait observer Filippo Grandi pour qui, en plus de la mobilisation de l’aide en faveur des déplacés internes, des énergies multiformes doivent être mobilisées pour qu’en plus des questions humanitaires, des efforts soient focalisés sur le volet développement tels que la construction des écoles, les structures de soins de santé, la relance de l’économie, l’emploi. ACP/Kambale/kms