La fièvre charbonneuse ou anthrax déclarée au Nord-Kivu

0
135

Goma, 25 avril 2021 (ACP).- La province du Nord-Kivu a notifié la résurgence d’Anthrax, zoonose communément appelée « maladie du charbon », indique le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, dans un communiqué dont une copie est parvenue, samedi, à l’ACP.

Selon le document, cette maladie a été notifiée entre le 09 et 14 avril avec la mort de six hippopotames par des signes d’Anthrax à Lulimba, dans le parc national des Virunga, groupement de Binza, chefferie de Bwisha, territoire de Rutshuru entre la rivière Ishasha et le lac Edouard.

Les échantillons ont été prélevés et envoyés au laboratoire vétérinaire de Goma où après analyses, le résultat s’est révélé positif le 22 avril, indique la source, qui ajoute que qu’à ce jour, les investigations se poursuivent et l’on compte déjà la perte de 10 hippopotames et un buffle dans la région.

Face à cette situation, le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita appelle la population du Nord-Kivu en général, et en particulier, les riverains du parc national des Virunga au calme et à la sérénité face à cette fâcheuse épizootie.

Aux experts nationaux ainsi qu’aux partenaires techniques et financiers, le Chef de l’Exécutif provincial au Nord-Kivu invite à la mobilisation pour venir appuyer les équipes qui sont déjà disponibles.

«Je rassure la communauté internationale de notre détermination avec l’accompagnement du Gouvernement central et de nos partenaires à mener correctement les actions de santé publique et vétérinaire qui permettront de maitriser cette épizootie», a dit le Gouverneur, Carly Nzanzu.

Outre la vigilance, l’autorité provinciale recommande ainsi l’interdiction de consommer et vendre la viande de tout animal trouvé mort, la destruction de tout cadavre d’animal sauvage ou domestique ainsi que la vaccination du cheptel domestique sur toute l’étendue de la province, car l’anthrax est enzootique dans cette partie du pays. ACP/Kambale/kms