EPST/Kasaï Oriental 1:  183 candidats autodidactes présents à l’épreuve préliminaire de l’EXETAT 2021

0
255

Mbujimayi, 27 avril 2021 (ACP).- Cent quatre-vingt-trois candidats autodidactes de la province éducationnelle du Kasaï Oriental 1 dont 72 filles ont passé dimanche dernier au lycée Muanjadi à Mbuji-Mayi, l’épreuve préliminaire de l’Examen d’Etat (EXETAT) édition 2021, comprenant la culture générale, le français, l’anglais et les mathématiques.

Le coup d’envoi de cette épreuve a été donné par le ministre provincial de l’Education au Kasaï oriental, Denis Kalombo Ilunga qui a rendu un vibrant hommage au Président de la République pour la gratuité de l’éducation de base en RDC, avant d’encourager les candidats, issus de toutes les options des humanités de l’enseignement secondaire et technique, à bien travailler en vue d’espérer de bons résultats.

Pour sa part, l’inspecteur principal provincial de l’EPST/Kasaï oriental, Richard Ngala, a remercié le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour les efforts consentis en faveur de la paix durable en RDC.

Au terme de cette épreuve, le chef du centre Albert Kalonji a déclaré à l’ACP que sur 245 inscrits, seulement 183 autodidactes ont été présents. Dans l’ensemble, ces autodidactes ont laissé entendre que l’épreuve était passable du fait qu’elle a porté sur les matières déjà vues.

Les directeurs provinciaux du Service national d’identification d’élèves(SERNIE), Eddy Mwamba et du Service de contrôle de la paie des enseignants(SECOPE) ont accompagné l’autorité provinciale. Par ailleurs, les candidats autodidactes de la province éducationnelle du Kasaï oriental 2 constituée des territoires de Kabeya Kamwanga et Lupatapata ont également passé cette épreuve à Kena Nkuna, chef-lieu de Kabeya Kamwanga.

Bon déroulement de l’épreuve préliminaire à Mwene Ditu

L’épreuve préliminaire pour les autodidactes en vue de participer à l’Examen d’État édition 2020-2021, s’est  déroulée normalement dans l’unique centre de la ville de Mwene Ditu, dans la province de Lomami qui a aligné 18 candidats parmi lesquelles 4 femmes contre 42 candidats en 2020 pour cette sous-division urbaine.

Le lycée notre Dame de la jeunesse a servi de site choisi pour cette épreuve où l’inspecteur chef de pool du secondaire, Paul Mulumba Katekemenyi, a souhaité que les candidats se préparent pour affronter les épreuves de l’Examen d’État proprement-dit prévu au mois de septembre prochain. ACP/