Le Président Félix Tshisekedi déterminé avec le soutien de la France, à mettre fin aux violences dans l’Est de la RDC

0
499

Kinshasa, 27 avril 2021(ACP).- Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est dit mardi, déterminé à mettre fin aux violences dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) avec le soutien de la République Française, au cours d’un point de presse qu’il a tenu conjointement avec son homologue français Emmanuel Macron.

Le Président Tshisekedi a relevé qu’à l’Est de la RDC s’est créé un groupe à tendance, discours et méthode islamiste qui sème la terreur auprès de la population de cette partie du pays.

D’où, a-t-il indiqué, la paix reste au centre de préoccupations des africains.

« Nous avons comme objectif de faire taire les armées. C’est pourquoi, je ne me lasserai pas de sensibiliser la communauté internationale par rapport  aux zones de violences en Afrique  et dans mon pays la RDC », a-t-il indiqué.

Pour le retour à l’ordre démocratique au Tchad…

Parlant de la situation au Tchad, le Président Félix Tshisekedi a réclamé le retour à l’ordre démocratique.

« Nous soutenons la stabilité actuelle, mais à condition qu’elle aille dans le sens de la consolidation de la démocratie et des institutions démocratiques », a-t-il affirmé.

Le Président Félix Tshisekedi a également évoqué la question du lancement de la zone de libre échange économique en Afrique que les Africains veulent à l’image de celle de l’Europe.

Il a indiqué que les Africains comptent sur l’accompagnement de leurs  partenaires traditionnels pour la mise en œuvre du projet ZLECAF, un projet nécessaire pour le bonheur du continent africain.

Emmanuel Macron salue la modernisation de la vie démocratique en RDC

De son côté, le Président français Emmanuel Macron s’est dit heureux d’accueillir le Président Félix Tshisekedi à Paris, avant de le féliciter pour les échéances politiques intérieures franchies avec succès et pour la modernisation de la vie démocratique en RDC.

Il a insisté sur la volonté du Président Félix Tshisekedi d’aller de l’avant dans la gestion du pays, mais aussi en tant que Président de l’Union africaine (UA) et partenaire stratégique de la France.

« Nous avons été avec le Président Félix Tshisekedi, il y a quelques jours en N’Djamena , au Tchad, pour rendre hommage au Président défunt Idriss Déby et pour soutenir le processus de transition qui doit ouvrir la voie à la démocratie et à la stabilité du Tchad », a-t-il souligné.

Le Président français a condamné la manifestation réprimée dans la violence mardi matin à N’Djamena et a appelé au respect des engagements qui ont été pris par le Conseil militaire de transition.

Au moins deux personnes ont été tuées ce mardi dans des manifestations sporadiques à N’Djamena et dans le sud du Tchad contre la junte militaire qui a pris le pouvoir après la mort du Président Idriss Déby.

Dans la capitale, quelques dizaines de personnes ont répondu aux appels de plusieurs partis de l’opposition et d’organisations de la société civile contre la prise de pouvoir par un Conseil Militaire de Transition (CMT) dirigé par le fils de feu le Maréchal Déby. Mahamat Idriss Déby. ACP/