Le vice-gouverneur Léopold Kangulumba Kakoma déchu par l’Assemblée provinciale du Kwango

0
359

Kenge, 27 avril 2021 (ACP).- Le Vice-gouverneur de la province du Kwango, Léopold Kangulumba Kakoma Kisesele, a été déchu lundi dernier à Kenge de ses fonctions lors d’une plénière qui a été consacrée à l’examen d’une motion signée par 11 députés provinciaux.

Les signataires de la motion ont retenu près de 10 griefs à sa charge, signale-t-on. Sur 20 députés présents à la plénière, précise-t-on, 14 ont voté pour le départ du Vice-ministre Kangulumba contre 6 sur 21 députés que compte l’organe délibérant du Kwango.

Le Vice-gouverneur Léopold Kangulumba au parlement provincial du Kwango

Le vice-gouverneur, a, dans sa réponse, reconnu quelques griefs car, pour lui, il agissait en ce moment en tant que gouverneur intérimaire et au nom de la continuité de l’administration. « Je ne pouvais que prendre certaines décisions allant dans le but d’améliorer le travail pour des raisons d’efficacité », a-t-il indiqué.

Il a fait savoir également que du 1er juillet au 2 novembre 2020, il n’assumait pas l’intérim du gouverneur plutôt il expédiait les affaires courantes et cela ne peut faire objet d’une action parlementaire.

Léopold Kangulumba Kakoma Kisesele  a reconnu avoir permuté les agents de la Direction générale des recettes du Kwango (DGRKWA) pour juguler l’érosion des  recettes en créant un guichet unique.

Selon le député provincial Willy Fayulu,  l’un des signataires de la motion, plusieurs griefs ont été retenus à charge du Vice-gouverneur notamment,  l’outrage à l’Assemblée provinciale lors de son intérim, le musèlement des radios communautaires et l’usurpation de pouvoir.

Question orale adressée au ministre provincial des finances du Kwango

La  motion qui a conduit à la déchéance du Vice-gouverneur, rappelle-t-on, est la conséquence directe des réponses données par le ministre provincial des Finances du Kwango, Tite Mund, à la question orale avec débat lui posée le 19 avril dernier par le député Socrate Kangulumba, fils du Vice-gouverneur sur la gestion des finances de la province.

Le ministre provincial des Finances avait, dans sa réplique, déploré la gestion calamiteuse de la province pendant que le gouverneur  était démissionnaire. Le ministre provincial  Tite Mund a, par ailleurs, relevé que la province du Kwango est appelée à une gestion collégiale afin de reformer les finances publiques. ACP/