Arrivée à Kinshasa du Président de la Commission de l’Union européenne

0
483

Kinshasa, 28 avril 2021 (ACP).- Le président de la Commission de l’Union européenne (UE), Charles Yvon Michel, est arrivé, mercredi, à Kinshasa en provenance de Bruxelles, en Belgique pour une mission officielle en RDC.

A la tête d’une importante délégation des officiels européens, Charles Yvon Michel rencontrera le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, ainsi que d’autres autorités congolaises.

Le déplacement du président de la Commission de l’UE intervient 48 heurs après l’investiture du nouveau gouvernement en RDC par l’Assemblée nationale.

Il sied de rappeler que l’Union européenne, participe  au développement politique et humain de la RDC en déployant une approche globale qui a notamment, permis d’organiser les premières missions sécuritaires européennes sans participation de l’Organisation de l’Atlantique Nord (OTAN). Depuis, la réforme de la police et celle de l’armée ont été initiées.

L’UE a également, participé activement aux efforts de la communauté internationale pour restaurer la paix et la démocratie en RDC en soutenant financièrement le referendum constitutionnel de 2005 et les processus électoraux de 2006 et de 2011, tout en y déployant d’importantes missions d’observation électorale.

Elle attache une grande importance à la stabilité régionale et s’est aussi impliquée dans les efforts internationaux pour la stabilité avec la nomination dès 1996 d’un représentant spécial pour la région des Grands Lacs.

La contribution à la consolidation de la RDC, au-delà des aspects politiques et militaires, s’appuie sur un important soutien au développement dans le cadre de l’accord de Cotonou signés en 2000.

L’enveloppe pour la période 2014-2020 (11e Fonds européen de développement) est une des plus importantes sur le plan bilatéral avec plus de 620 millions d’euros mobilisés sur quatre axes prioritaires, à savoir, la santé, l’environnement, le renforcement de la gouvernance et de l’état du droit, ainsi que les infrastructures.

Ce partenariat prévoit un dialogue politique soutenu qui permet à l’UE et à la RDC d’échanger régulièrement et ouvertement sur les sujets d’intérêt commun et notamment la préservation de l’espace politique et le respect des droits humains. ACP /KJI