La secrétaire de l’Association des femmes  Kimbanguistes aile Monkoto, Béatrice Shakoyo 

0
299

Kinshasa, 29 Avril 2021 (ACP).- La secrétaire de l’Association des femmes  Kimbanguistes aile Monkoto, Béatrice Shakoyo  a appelé mardi les femmes kimbanguistes à être des modèles à l’exemple de maman Marie Mwilu Kiawanga, la défunte épouse du prophète Simon Kimbangu et à connaître leur vrai identité, au cours d’un culte d’action de grâce organisé dans la Commune de Ngiri-Ngiri en commémoration du 62ième anniversaire de la disparition physique de cette co-fondatrice de l’église Kimbanguiste.

Selon Mme Shakoyo, Maman Marie Mwilu née le 07 mai 1880, s’est mariée religieusement à Simon Kimbangu en 1921,  le même jour de baptême du prophète Simon Kimbangu. Le 06 Avril 1921, maman Mwilu a sonné la cloche sur recommandation de son mari Simon Kimbangu pour continuer son œuvre d’évangélisation. Après l’emprisonnement du prophète,  Maman Mwilu a continué à prêcher de 1921 à 1959 elle faisait également des miracles comme son mari. Elle avait amené un message de paix et d’amour malgré les tortures des colonisateurs belges.

Le 12 Avril 1959, elle octroie les cartes de catéchistes de l’église Kimbanguiste dans le but de poursuivre les enseignements de Simon Kimbangu. Le même jour elle a délégué le pouvoir de diriger l’église à son fils  Diangienda qui a pris la relève après sa mort le 27 Avril 1959.

Ces actes ont démontré combien cette femme a réussi à concrétiser la lourde tâche lui confiée par son mari « elle était la vrai leader », grâce à  sa fervente foi, à sa véracité, à sa persévérance. Elle fut alors appelée « Héroïne  de la foi chrétienne kimbanguiste ».

L’œuvre de la libération intégrale de l’homme par la femme noire se concrétisa.

Les replis du colon belge fut la plus grande victoire du mouvement dirigé par cette femme. Elle est  l’icône de leadership féminin.

 « Connaître sa vrai identité »

Suivant le thème central  de la célébration du 27 Avril 2021, à savoir « Connaître sa vrai identité », Mme Micheline Kisolokele, Chef Spirituel Adjointe et petite-fille du prophète Simon Kimbangu  a exhorté les femmes kimbanguistes à rester fidèles aux enseignements de maman Mwilu et à suivre les trois préceptes  qui sont « l’amour, les commandements et le travail ». ACP/NSIKUVUE Gisèle/Tshib’s/MNO