L’ex candidate à la présidentielle de 2006 Marie-Thérèse Landu s’inscrit dans la reconstruction de la RDC

0
440

Kinshasa, 30 avril 2021 (ACP). – L’ex candidate au scrutin présidentiel de 2006, Marie-Thérèse NLandu compte s’inscrire dans la reconstruction de la République démocratique du Congo (RDC), après 14 ans d’exil.

Elle a fait cette déclaration lors d’un point de presse tenue dans la commune de Mont-Ngafula, à l’occasion du 13ème anniversaire de son acquittement qui selon elle, traduit l’avènement d’un véritable Etat de droit.

D’après elle, accusée et incarcérée sur la base des fausses accusations, Marie-Thérèse NLandu revient au pays pour soutenir l’institution publique dans la consolidation de la justice qui élève une nation.

Elle a dit faire confiance au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour faire cesser l’impunité afin que les citoyens aient une vie paisible et ainsi contribuer ensemble au redressement du pays.

Me Landu a, en outre, appelé, dans le cadre de la violation des droits de l’homme, le pouvoir public à la protection de la vie des citoyens, évoquant les pillages des maisons dans certaines parties du pays ainsi que des déplacements des populations surtout dans la partie Est.

Elle a, par ailleurs, plaidé pour la création d’un organe public indépendant pour la protection des prisonniers tant civils que militaires. « Tous les détenus ne sont pas forcément de criminels ou de hors-la-loi », a accentué cette actrice politique, interpellant les forces de l’ordre à bien faire leur travail pour contribuer à la consolidation d’un État de droit tel que prôné par le Chef de l’État.

Investir de fonds pour apporter des solutions aux problèmes urgents

Quant aux questions de développement, Marie-Thérèse NLandu a exhorté les privés et les acteurs économiques congolais à participer à la construction du pays en investissant de fonds pour apporter des solutions aux problèmes liés entre autres, à l’eau potable, l’électricité, l’insalubrité et la protection de l’environnement ou le changement climatique.

Elle a ainsi, encouragé les acteurs politiques à faire convenablement leur travail suivant le programme du gouvernement tout en apportant des performances pour le développement du pays, avant de d’exprimer son intention d’apporter son expertise en vue de la construction de l’Etat en protégeant le fonds publics.

Auparavant, Marie-Thérèse Landu a remercié la justice congolaise pour avoir dit le droit en l’acquittant des fausses accusations. Elle a également remercié les ONG des droits de l’homme, le baron de New-York, le parlement britannique et la population congolaise pour leur soutien.

Pour rappel, l’ex candidate au scrutin présidentiel de 2006, Marie-Thérèse Nlandu, avait été incarcérée en 2007 avec ses 9 codétenus à la prison de Makala, pour les charges de possession d’armes, de constitution d’un mouvement insurrectionnel et d’incendie de la Cour suprême, avant d’être acquittée par le tribunal militaire de la Gombe/Kinshasa. ACP/