Pour un traitement égalitaire des travailleurs et travailleuses congolais pendant la COVID- 19

0
165
Défilé à l'occasion de la journée Internationale de la femme à Kinshasa sur le boulevard triomphal, le 8 mars 2010.

Kinshasa, 02 mai 2021 ACP).- M. Jean- Luc  Kalema, syndicaliste et activiste des droits de l’homme a plaidé dimanche en faveur d’un traitement égalitaire à l’égard des travailleurs et travailleuses congolais pendant cette période de basse conjoncture aggravée par la pandémie de la COVID-19, au cours d’un entretien avec l’ACP, dans le  cadre de la Journée mondiale du travail célébrée le 1er mai de chaque année.

Selon M. Kalema, des employeurs véreux profitent de ces temps durs pour protéger  leurs intérêts en sacrifiant à cause des raisons parfois banales  leurs employés parmi lesquels  des femmes qui font souvent des frais de cette injustice suite à des pesanteurs culturelles et des stéréotypes sexistes les taxant d’êtres faibles et moins rentables.

« L’on peut assister pour un rien, à des révocations intempestives des   travailleurs par des patrons qui n’hésitent pas de fouler aux pieds les textes nationaux et internationaux en matière de la législation de travail », a-t-il déploré, avant d’exhorter l’Etat congolais, affaibli par la crise socioéconomique,  à déployer des efforts afin d’exercer ses prérogatives en tant que défenseur et protecteur  des intérêts et des droits des citoyens indépendamment de leurs sexes et de leurs fonctions. ACP/May