Le ministre de la santé déclare la fin de la 12ème épidémie d’Ebola en RDC

0
166

Kinshasa, 03 mai 2021 (ACP).- Le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, le Dr Jean-Jacques Mbungani a annoncé solennellement lundi à Kinshasa, la fin de la douzième épidémie de Malade à virus Ebola (MVE) en RDC dans la province du Nord-Kivu, qui avait été déclarée le 7 février dernier.

Le ministre Mbungani a fait cette déclaration  de la fin de cette  devant la presse au cours d’une cérémonie organisée dans son cabinet de travail. Il a fait savoir que cette douzième épidémie a sévi dans quatre zones de santé (Biena, Butembo, Katwa et Musienene) sur les 34 que compte la province du Nord-Kivu, avec un total de 12 cas dont 6 décès, soit une létalité de 50%, et 6 survivants. Elle est survenue environ 8 mois après la fin de la 10ème  épidémie qui a sévit dans la même province ainsi que dans les provinces de l’Ituri et du Sud-Kivu 1er  août 2018 au 24 juin 2020.

Dans sa déclaration, le numéro 1 de la santé publique en RDC a apprécié à sa juste valeur le travail abattu par les professionnels de santé impliqués dans la riposte en vue d’arriver à ce résultat.  « En ce lundi 03 mai 2021, je suis heureux de déclarer solennellement la fin de la douzième épidémie de Maladie à virus Ebola (MVE) dans la province du Nord-Kivu », a-t-il dit. Le ministre Mbungani a souligné que cette épidémie de MVE avait la particularité de s’étendre dans les zones de santé au contexte sécuritaire volatile. Ce qui a constitué un défi majeur dans la mise en œuvre des activités de riposte dans un système de santé déjà fragilisé par des épidémies antérieures.

Il a aussi remercié particulièrement la division provinciale de la santé du Nord-Kivu et les experts du niveau national ainsi que leurs équipes qui ont œuvré sans relâche pour  l’obtention de ces résultats, sans oublier l’engagement du gouverneur, les relais  communautaires ainsi que les cadres nationaux et provinciaux, qui ont donné de leur savoir et engagement pour venir à bout de cette , parfois au risque de leur vie.

«La riposte à cette épidémie de maladie à virus Ebola a une fois de plus bénéficié d’une attention particulière du chef de l’Etat,  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo», a-t-il précisé. La réponse à cette épidémie, a-t-il enchéri, a été influencée par l’expansion de la pandémie de  maladie à Coronavirus 2019 (Covid-19) qui  n’a pas épargné la RDC. La victoire sur cette crise sanitaire tient aux acquis de la 10ème épidémie de MVE, géré par le secrétariat technique de la riposte, mais elle aussi la résultante de la coopération internationale.

Le facteur de succès majeur de la riposte à la 12ème  épidémie de MVE a été lié, entre autres, à la disponibilité du vaccin et des médicaments spécifiques contre ladite maladie, ainsi qu’à l’appropriation des actions de réponse par les équipes des zones de santé et la communauté. Le ministre de la appelé au renforcement du système de surveillance épidémiologique car le risque élevé de résurgence des épidémies reste permanent et doit servir de signal d’alarme.

S/T : Appel au respect de gestes barrières contre la Covid-19

Le ministre Mbungani a, par ailleurs, profité de cette occasion pour rappeler à la population congolaise que la République démocratique du Congo continue à faire face à l’épidémie de  Covid-19. Il a exhorté la population au respect des gestes barrières édictés par les autorités politico-sanitaires pour vaincre ce fléau.

Il a également encouragé la campagne de vaccination contre la Covid-19 qui a commencé le 19 avril 2021 à Kinshasa. Notons que cette cérémonie a commencé par la projection d’un témoignage d’une survivante de la maladie à virus Ebola dans le territoire de Béni au Nord-Kivu. ACP/Zng/nig