Le ministre de la Défense nationale exhorte les originaires de Kasha à se désengager des groupes armés

0
426

Kinshasa, 3 mai 2021 (ACP).- Le nouveau ministre de la Défense nationale et anciens combattants, Gilbert Kabanda Kurhunga, a exhorté, dimanche, les ressortissants de Kasha dans la province du Sud-Kivu ayant rejoint les groupes armés, de se désengager pour laisser la place à la paix dans cette région.

Le ministre Gilbert Kabanda a lancé cet appel au cours d’une réception qu’il a organisée en son honneur à  sa résidence et à laquelle étaient conviés les originaires de cette contrée.

« Vous devez sauvegarder la réputation de la ville de Bukavu,  considérée par les expatriés, comme la Suisse de l’Afrique. Vous devez protéger votre province qui, si on y prend garde, risque de perdre sa belle image d’antan et devenir un dépotoir », a alerté me ministre à l’intention de tous les ressortissants de la province du Grand Kivu.

Le ministre de la Défense nationale a profité de cette occasion,  pour annoncer le lancement d’un projet important lié à l’industrie militaire dans son ministère, avant de demander à ses interlocuteurs de lui présenter un projet bancable qui pourra intéresser l’industrie militaire, à savoir, des inventions de haute facture.

« Avec un tel projet, les habitants de cette contrée pourront avoir l’occasion de se départir d’un projet destructeur qu’est la guerre pour songer aux projets susceptibles de contribuer à l’instauration de la paix durable dans la contrée et à la construction du pays », a-t-il souligné.

Pour leur part, les ressortissants de Kasha ont rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour avoir nommé pour la première fois depuis l’indépendance de la RDC, un de leur à ce poste. Ils ont remercié aussi le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde pour avoir accepté leur frère à ce poste ministériel.

« Les ressortissants de Kasha espèrent que le nouveau ministre  de la Défense nationale Kabanda qui compte parmi les élites de la RDC, ne va pas décevoir le Chef de l’Etat. Ils sont convaincus qu’il sera à la hauteur de sa tâche », ont-ils dit.

Ils ont profité de cette opportunité, pour mettre en garde quiconque osera salir la réputation de ce digne fils du pays, en le faisant passer comme un étranger.

Le ministre Gilbert Kabanda est l’un des meilleurs officiers généraux des FARDC

Le Général Gilbert Kabanda Kurhenga est l’un des meilleurs officiers généraux des Forces armées de la RDC (RADC), témoignent ses proches.

« Grand spécialiste de la géostratégie des conflits dans les Grands-lacs, consulté par plusieurs organismes internationaux de sécurité, Gilbert Kabanda Kurhenga est l’un des meilleurs officiers généraux de notre armée », ont-ils  dit.

Militaire aguerri, il connaît bien l’armée pour l’avoir servie pendant plus de 40 ans. Promu colonel en 1983 au sein des Forces Armées du Zaïre (FAZ), c’est seulement en 2013 qu’il a été élevé au grade supérieur de général. Soit, 30 ans d’inébranlable patience.

Durant tout son cursus, affirment ses proches, le général Gilbert Kabanda a fait montre d’une moralité exemplaire. «  Il n’a jamais laissé transparaître aucune émotion, parlant toujours avec une voix assurée même durant les temps durs… », disent-ils.

Tous s’accordent pour dire que c’est certainement le meilleur choix pour parachever la Réforme de l’armée et redonner aux Forces armées de la RDC (FARDC) leur aura et remontée en force.

Il sied de rappeler également qu’il est aussi docteur en médecine et professeur à la faculté de Médecine à l’Université de Kinshasa(UNIKIN).

Il a fait ses études primaires et secondaires chez les catholiques à Bukavu avant de les poursuivre à l’Université Lovanium à Kinshasa. Il a été incorporé  dans l’armée congolaise au sein des forces aériennes avant d’être envoyé en Europe pour une spécialisation en médecine spatiale et aéronautique.

Agrégé de Médecine spatiale et aéronautique, il a été formé dans les meilleures académies des USA, de France, d’Italie, etc.

Connu pour son patriotisme et sa probité morale ainsi que sa rigueur, c’est un officier qui était craint par ses subalternes mais respecté à cause de sa grandeur d’âme et sa bonté. Il est l’un des fondateurs de l’Université catholique de Bukavu (UCB), reinsegne-t-on. ACP/