Le Royaume-Uni envisage de remplacer la quarantaine des cas contacts par des tests quotidiens

0
64

Kinshasa, 03 mai 2021 (ACP).- Des tests immuno-chromatographiques quotidiens de dépistage de la COVID-19 pourraient être mis en place pour éviter que les personnes ayant été en contact avec des cas positifs ne soient contraintes de s’isoler à domicile, ont rapporté les médias britanniques.

A l’heure actuelle, ces personnes sont obligées de rester 10 jours chez elles en quarantaine, une mesure qui pourrait être abandonnée si l’essai mené en Angleterre consistant à faire passer chaque jour des tests immuno-chromatographiques à 40.000 personnes se révélait concluant, selon ces mêmes sources. « Ce nouvel essai pourrait contribuer à faire pencher la balance à notre avantage en offrant une alternative viable à l’auto-isolement pour les personnes qui ont été en contact avec des cas positifs de COVID-19, une alternative qui permettrait aux gens de continuer à travailler et vivre leur vie », a expliqué le ministre britannique de la Santé Matt Hancock.

Cet essai commencera le 9 mai. Les contacts proches de personnes infectées par le coronavirus seront joints par téléphone et, s’ils souhaitent participer à l’étude, ils recevront un kit de tests pour sept jours.

Ils devront se tester eux-mêmes tous les matins pendant sept jours et seront exemptés de la règle d’isolement chaque jour où ils seront testés négatifs, tant qu’ils ne développent aucun symptôme de la COVID-19. Les tests immuno-chromatographiques donnent des résultats en environ 30 minutes mais sont considérés comme moins sensibles que les tests PCR (réaction en chaîne par polymérase), dont les résultats sont généralement communiqués sous 24 heures, d’après la
BBC. ACP/Zng/nig