Des femmes et des  jeunes  leaders renforcés en capacité sur le genre et le leadership

0
68

Kinshasa, 04 mai 2021(ACP).- CARITAS d’Angleterre et des Pays de Galles (CAFOD) a procédé au renforcement des capacités des femmes leaders membres du mouvement « Rien sans la femme (RSLF) » et  des jeunes leaders de l’ «Union des jeunes congolais pour le changement (UJCC) » sur la participation politique sensible au genre, le mentorat, le leadership et le plaidoyer, dans un atelier tenu dans la salle Arrupe à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, a appris mardi l’ACP de la consultante de CAFOD, Annie Bambe en séjour de travail à Kinshasa.

Selon Mme Bambe, cette formation organisée du 28 au 30 avril  dernier, a permis aux participants d’être outillés en  techniques de plaidoyer, en analyse genre, en  notions de leadership et de mentorat pour une planification sensible au genre dans l’amélioration des politiques dans une gouvernance locale inclusive.

Elle a estimé que le leadership innovant de RSLF et de l’UJCC permettra d’amplifier leurs voix, en vue d’accroître la participation des femmes et des jeunes dans les instances de prise des décisions, et d’assurer leur autonomisation, avant de signaler que la consultante Fifi Kandolo avait travaillé pour  renforcer les compétences des partenaires de mise en œuvre du projet à bien mener le plaidoyer et maintenir leur leadership dans leurs provinces respectives.

Au terme de cette rencontre, Les participants ont pris l’engagement de procéder à la restitution de ces travaux et à la  formation d’autres membres de leurs structures respectives pour pérenniser ces acquis afin d’atteindre les objectifs du projet « Tufaulu Pamoja » visant à amplifier les voix des femmes et des jeunes pour l’amélioration de leur participation aux sphères de prise des décisions et dans le processus de la consolidation de la paix.

Cette formation qui a réuni 17 femmes leaders membres du mouvement RSLF et des jeunes leaders du Consortium UJCC, venues de différentes provinces de l’ancienne province du  Katanga, à savoir le Haut Katanga, le Lualaba et le Tanganyika, a bénéficié de l’appui financier de l’ambassade de Suède en RDC. ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd