Le gouverneur de la BCC confirme la stabilité du cadre macro-économique en RDC

0
56

Kinshasa 4 mai 2021 (ACP).Le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo a confirmé, lundi lors d’une réunion de collaboration interinstitutionnelle  avec le ministre des Finances Nicolas Kazadi, la stabilité de la situation macro-économique de la République Démocratique du Congo (RDC), a indiqué mardi à l’ACP une source du ministère des Finances.

Pour confirmer cette allégation, précise la source, le gouverneur de la BCC a cité, entre autres, l’évolution des indicateurs pertinents au niveau du marché des biens et services qui indiquent un taux d’inflation de 1,4% seulement, depuis le début de l’année 2021 en cours.

Pour Déogratias Mutombo, si les conditions restent les mêmes jusqu’au 31 décembre de l’année en cours, ce taux d’inflation sera de 4,66%, nous serons dans la cible de 7% qui a été recommandée au niveau de l’Union africaine (UA), de la SADC et du COMESA, quand bien même au cours de l’année 2020, le pays misait les mêmes performances, mais malheureusement on n’avait pas envisagé la pandémie du Covid-19 et ses méfaits qui a conduit le pays à terminer l’année avec 15, 76 %.

Le gouverneur de la BCC a, en outre, fait observer  la même stabilité sur le marché de change.

 « Depuis le début de l’année jusqu’à ce jour, la monnaie a perdu 0,7%, même pas 1%.Cest une stabilité nette », a-t-il souligné, avant de relever qu’au niveau du ministère des Finances et dans le cadre du pacte de stabilité,  il y a un ajustement budgétaire qui s’opère, aussi bien au niveau des dépenses, qu’au niveau des recettes, de manière à exécuter des dépenses sur base caisse.

Il a précisé que c’est ce dispositif qui permet à ce qu’il puisse y avoir un ancrage budgétaire beaucoup plus efficace. Ce qui a permis d’éviter le déficit des Finances publiques depuis le mois de mai et que si il y’a un déficit éventuel,  il sera couvert par les moyens sains notamment les bons du trésor.

Au cours de cette réunion de collaboration, les deux personnalités ont débattu de plusieurs autres questions, notamment celle liée au renforcement des agencements par rapport au pacte de stabilité.

Selon le gouverneur Déogratias Mutombo, le ministre des Finances a insisté sur la nécessité d’inspirer plus de confiance au marché et en particulier au public et au système bancaire.

S’agissant de la mise en œuvre des préalables à la négociation de la Facilité de crédit élargi avec le Fonds Monétaire International (FMI), Déogratias Mutombo a estimé que tout sera réglé d’ici la fin du mois de mai 2021 pour entamer le travail avec Washington à ce sujet.

Évoquant les structures de collaboration entre la BCC et le ministère des Finances, le Gouverneur Mutombo a souligné qu’il faudrait les dynamiser, de manière à avoir plus d’efficacité dans la coordination des politiques monétaire, budgétaire et financière. Il s’agit entre autres du Comité de la trésorerie ; du Comité de la prévision de la liquidité ainsi que du Comité de conciliation des comptes. ACP/ZNG/Cfm/Thd