Les chefs coutumiers  chargent le chef de l’Eglise ELUCCO de la purification du sol congolai

0
264

 Kinshasa, 04 mai 2021(ACP).- Les chefs coutumiers ont intronisé le chef spirituel de l’Eglise «Lumière du Christ au Congo (ELUCCO)», Samuel Masambukidi en qualité de chargé de la purification et de la paix du sol de la République Démocratique du Congo, a appris, mardi, l’ACP des sources proches de cette église.

Selon la source, ce geste est une expression de leur soutien au Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi dans sa volonté  de rétablir la paix sur l’ensemble du territoire national et du développement du pays contenu dans le slogan le peuple d’abord.

Cette intronisation qui est une première en RDC, souligne la même source,  est une occasion pour le chef spirituel, Samuel Masambukidi de remercier le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, le peuple congolais et les chefs coutumiers pour la confiance placée en sa modeste personne.

Samuel Masambukidi qui est détenteur du pouvoir religieux, politique et coutumier en RDC, a reçu  symboliquement des chefs terriens congolais, le pouvoir de la terre tirée de l’embouchure du fleuve Congo, celle de rétablir la paix.

Peu avant, il avait exprimé le vœu de voir la RDC revenir à ses valeurs  ancestrales pour bien évoluer.

Les chefs coutumiers de toutes les 26 provinces, conduits par Gilbert Kyungu, président de l’ANATC, qui l’avaient intronisé depuis le 28 avril dernier,  à Miongo, terre sainte Masambukidiste, située dans la commune de N’sele, à Kinshasa, s’étaient dits satisfait de l’identification complète des origines de la personne à qui incombe la charge de la purification du sol congolais. C’est dans ce cadre, qu’ils s’engagent pour l’instauration de la paix, soulignant que, «l’heure est arrivée de soutenir le processus de paix en RDC».

Présents à cette cérémonie ancestrale, les membres de la communauté indienne vivant en RDC ont fait savoir que cette activité qui s’inscrit dans le cadre de la paix en RDC, est la concrétisation d’une prophétie de Simon Kimbangu, Kimpa Vita, Masambukidi, attendue depuis des décennies au pays.

Le représentant de la Police nationale congolaise (PNC), le général JB Ndonda a dit prendre acte de cet engagement au profit de la paix, combat permanent de l’homme en uniforme qui se sacrifie jour et nuit pour l’intérêt de la population congolaise.

Cette cérémonie qui avait trouvée satisfaction dans les chefs des fidèles Masambukisistes, mobilisés, avait coïncidé avec la célébration du 22ème anniversaire  de la disparation physique du père fondateur de leur église à travers le monde.

Lancée officiellement à Miongo, terre sainte Masambukidiste, la cérémonie de la purification du sol congolais qui s’était déroulée en présence des représentants de la Maison civile du Chef de l’Etat, des églises d’origine africaine, chrétienne  va s’étendre dans toutes les provinces du pays minées par une instabilité, insécurité et pauvreté, rappelle-t-on. ACP/ Zng/May