Les cités des travailleurs de la MIBA abriteraient des hors la loi

0
57

Mbuji-Mayi, 04 mai 2021(ACP).- Les chefs des 33 quartiers qui composent la commune de Kanshi à Mbujimayi, sont appelés à doubler de vigilance pour dénoncer, avec la collaboration de leurs administrés, des hors la loi qui se seraient abrités dans les cités des travailleurs de la Minière de Bakwanga (MIBA) et qui perturbent la quiétude et la paix sociale.

Le bourgmestre de la commune de Kanshi, Emmanuel Mukumadi Kapepula qui réunissait les chefs de quartiers pour une réunion hebdomadaire, a insisté sur la sensibilisation que doit mener chaque chef de quartier dans son entité, pour obtenir la dénonciation de la part de la population, sur la présence des personnes dont les activités sont méconnues et qui se seraient installés dans le voisinage.

L’autorité communale demande à la population de prendre son appel au sérieux, afin de traquer ces ennemis de la paix qui doivent être mis hors d’état de nuire, tout en promettant des sanctions allant jusqu’à la révocation, de ceux des chefs des quartiers qui ne seront pas à la hauteur de la tâche.

Il est constaté que depuis que la MIBA connait des difficultés de fonctionnement, aucun mécanisme de contrôle n’est mis en place pour identifier les occupants réels des maisons dans les camps des agents d’exécution où les délabrements et le manque d’assainissement favorisent l’activisme de bandits. ACP/ZNG/Cfm/Thd