Nord-Kivu : La journée de la liberté de la presse célébrée à Goma sous le thème « protection des journalistes lors des manifestations publiques »

0
214

Goma, 04 mai 2021 (ACP). – Les journalistes de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, ont célébré ce lundi comme partout dans le monde, la journée de la liberté de la presse commémorée le 3 mai de chaque année.

C’est autour du thème « protection des journalistes lors des manifestations publiques » que les professionnels des médias ont longuement discuté, sous l’initiative de la coordination des radios communautaires du Nord-Kivu et la section provinciale de l’union nationale de la presse du Congo (UNPC/Nord-Kivu).

Le président de la commission de discipline de l’UNPC/Nord-Kivu, Valery Mukosasenge a, au nom de la présidente de la corporation, appelé les journalistes de Goma à une auto-évaluation par rapport à l’exercice du métier afin de faire une projection pour un bon futur de ce noble métier.

 Cet intervenant a loué le travail abattu par les médias de Goma en dépit d’énormes difficultés auxquelles ils font face. A cette occasion, Valery a réitéré la reconnaissance du travail de l’UNPC/Nord-Kivu par leurs sœurs au niveau national, comme meilleure corporation sur le plan national. Toutefois, il a réitéré l’appel à un travail bien fait pour mériter plus la confiance et faire de la presse de Goma et du Nord-Kivu le véritable 4ème Pouvoir.

Le coordonnateur du Coracon, M. Jacques Vagheni a pour sa part salué les efforts consentis par les journalistes qui ne démissionnent pas à leur devoir malgré le contexte de la région caractérisé par les manifestions intempestives dans la région de l’est de la RDC.

Il a rappelé aux journalistes le devoir de la solidarité et du professionnalisme pour échapper au prédateur de la presse. Par rapport à l’évolution de la situation sociopolitique et sécuritaire de la région, Jacques Vagheni a mis sa crainte de voir la liberté de la presse être torpillé lors de l’exécution de l’état de siège annoncé par le président dans la partie Nord-Kivu et Ituri.

Il a révélé que les échanges seront faits par l’UNPC et son organisation pour arrêter un certain nombre des comportements que les journalistes pourront prendre pour exercer en tout respect de la loi lors de l’état de siège car avec la presse constitue un acteur indispensable pour cimenter la paix.

Pour sa part, le représentant de l’asbl Journaliste En Danger, Tuver Wundi a entretenu les journalistes sur les modalités de couvrir professionnellement une manifestation publique.

Cet orateur a invité les journalistes à préparer au préalable cette activité avec aussi des matériels adéquats, ne pas partir seul, prendre contact avec les organisateurs et les forces de l’ordre, être derrière ces derniers.

Cette séance a servi de cadre pour les témoignages des journalistes victimes bavures lors des manifestations qui se sont déroulées en ville Goma avant le partage d’un verre entre les confrères pour la circonstance. ACP/ZNG/Cfm/Thd