Nord-Kivu : Lancement à Goma d’un cadre fédérateur des initiatives énergétiques dénommé réseau Mwangaza

0
72

Goma, 04 Mai 2021(ACP).- Le ministre provincial de l’Energie au Nord-Kivu, Jean Ruyange a procédé, lundi à l’hôtel Cap Kivu de Goma, au lancement solennel du réseau Mwangaza qui compte plusieurs organisations de la société civile dont le Centre de recherche pour l’amélioration de l’environnement, le développement et la lutte pour le respect des droits de l’homme (CREDDHO).

Selon Mme Florence Sitwaminya, coordonnatrice du CREDDHO, le réseau Mwangaza est basé sur trois piliers inscrits dans le contexte de la vision, la mission et l’organisation des membres en vue d’une attention particulière et urgente aux problèmes constatés dans le secteur.

Dans son allocution d’ouverture, le ministre sectoriel a salué la mise sur pied de ce cadre au Nord-Kivu où les efforts sont avancés pour pallier aux besoins énergiques.

Pour sa part, le coordonnateur du réseau, M. Jimmy Munguriek Ufoy a indiqué qu’en dépit d’énormes potentielles en ressources énergétiques, la RDC est classée parmi les pays à plus faibles taux d’accès à l’électricité, cause principale de son sous-développement. Il            a ainsi salué la libération de secteur de l’électricité dans le pays avec l’espoir de voir cette politique contribuer aux chargements escomptés.

L’accès à l’électricité est un droit garanti par la Constitution du pays, cependant les communautés ont toujours un accès faible, déploré ce partenaire du Gouvernement avant de signifier que depuis 2017, certaines organisations citoyennes ont commencé à analyser le contour de cette problématique. Plus de 4 ans d’analyses et de recherches approfondies, les résultats ne sont toujours pas satisfaisants dans tout le pays car les problèmes d’électricité sont toujours visibles.

L’amélioration de la gouvernance du secteur et la protection des droits des populations impactées par les projets énergétiques constitue l’objectif du renforcement du plaidoyer face aux problèmes communs et spécifiques du secteur.

Le réseau Mwangaza vise ainsi servir de cadre d’échanges et d’analyse pour relever les défis du secteur et accompagner le travail effectué par les organisations membre en les renforçant techniquement.  Il est composé de dix organisations établies presque dans tout le pays.

Cette plateforme recommande au ministère national en charge de l’Électricité de mettre des moyens conséquents et aux ministres provinciaux qui se chargent du domaine de mené de plaidoyer pour l’installation des ARES et ANSER au niveau des provinces.

Le régime fiscal attractif des investisseurs et le prix de raccordement aux tarifs de consommation d’électricité raisonnables, sont les visions de cette plateforme pour laquelle il est impératif que les droits de communauté soient respectés. ACP/ZNG/Cfm/Thd