Etat de siège, une solution pour mettre fin à l’insécurité au Nord-Kivu et en Ituri, selon le bâtonnier national

0
221

Kinshasa, 05 avril 2021 (ACP).-Le bâtonnier national de la République démocratique du Congo et député national, Matadiwamba Kamba Mutu a indiqué, mercredi, que l’état de siège ou l’état d’urgence est la meilleure solution pour mettre fin à l’insécurité et à  la recrudescence des tueries par les groupes armés au Nord-Kivu et en Ituri.

L’élu de la circonscription électorale de Kenge qui s’adressait à la presse en vue d’expliquer « l’état de siège ou l’état d’urgence » décrété par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a dit que cet état est constitutionnel.

S’inscrivant en faux par rapport à ceux de Congolais qui disent que le Président de la République a violé ou trahi la constitution,  Me Matadiwamba Kamba souligne que la constitution avait déjà prévu l’état d’urgence en son article 85 qui stipule que « Lorsque des circonstances graves menacent, d’une manière immédiate, l’indépendance ou l’intégrité du territoire national ou qu’ils provoquent l’interruption du fonctionnement régulier des institutions, le Président de la République proclame l’état d’urgence ou l’état de siège après concertation avec le Premier ministre et les présidents des deux chambres du Parlement ».

Ainsi le bâtonnier national a fait savoir que le Chef de l’Etat  a  le plein droit de déclarer l’état de siège ou l’état d’urgence, car  l’article 144 de la constitution  souligne que l’état d’urgence ou l’état de siège peut être proclamé sur tout ou une partie du territoire national pour une durée de trente jours.

« L’ordonnance proclamant l’état d’urgence ou l’état de siège cesse de plein droit de produire ses effets après l’expiration du délai prévu, à moins que l’Assemblée nationale et le Senat saisis par le président de la République sur décision du Conseil  des ministres, n’en  autorise la prorogation pour des périodes successives de quinze jours », a-t-il expliqué. ACP/Fng/KJI