Kwango : organisation d’une journée déontologique de la presse à Kenge

0
126

 Kenge, 05 mai 2021 (ACP).- L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA) a organisé lundi dernier à Kenge une journée déontologique de la presse, à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse qui a coïncidé avec le 17ème anniversaire de cette structure.

Pour les organisateurs, cette journée était consacrée aux échanges, au partage des expériences et  à la recherche de  solutions aux problèmes liées à l’exercice du métier des journalistes.
Le ministre provincial de la Communication et médias du Kwango, Ignace
Inkalaba, a, dans son mot d’ouverture, reconnu l’importance de cette journée, paraphrasant le thème retenu par la directrice générale de l’UNESCO pour cette journée   » l’information comme bien public « .

Il a souligné la valeur incontestable d’une information vérifiée et fiable qui attire l’attention des uns et des autres sur le rôle essentiel que jouent les journalistes libres et professionnels dans la production et la diffusion de ces informations.

Ignace Inkalaba a invité OLPA à organiser régulièrement ce type des rencontres dans la province du Kwango afin de permettre aux journalistes locaux d’avoir une tribune pour traiter leurs problèmes et rectifier les tirs. Par ailleurs, il a exhorté les journalistes à capitaliser les acquis de la journée déontologique pour aider la communauté avec de bonnes
informations puisées à la source et non des fake news que propage l’Internet. Pour sa part, le président provincial de l’UNPC Kwango, Georges Kilunga, a renseigné que la presse n’est pas libre au Kwango, faisant remarquer que  le pouvoir en place dicte sa loi en prenant en otage les médias locaux du fait que la plupart d’entre eux appartiennent aux  politiciens qui leur   imposent  la  ligne éditoriale.

Il a indiqué que ces médias sont colorés des tendances politiciennes qui empêchent les journalistes à bien exercer leurs fonctions, dénonçant également le comportement des journalistes, qui, dans l’exercice de leurs fonctions amènent aussi le pouvoir public à certaines contraintes et restrictions à leur égard. Selon la secrétaire exécutive a.i. de OLPA, Chancelle Nsingi, l’une des missions de cette structure est de fournir l’assistance légale et judiciaire gratuite aux professionnels de la presse poursuivis pour des faits liés à l’exercice de leur métier, ainsi que de participer à l’œuvre du développement de la presse et de la démocratie en Afrique.

Les professionnels des médias de Kenge ont, à cette occasion,
recommandé la redynamisation des organes de presse du Kwango à travers le séminaire de formation, leur renforcement des capacités, la régularisation de tous les journalistes face aux exigences de leur profession, une franche collaboration avec les institutions provinciales et sécuritaires. ACP/Fng/KJI