Accueil E-mail Téléphone ACP TV

Le redémarrage du projet des voiries financé par la BADEA  conditionné  au paiement de trois millions USD de contrepartie

Kinshasa, 05 mai 2021 (ACP)- Le paiement de trois millions USD par le gouvernement congolais est une nécessité pour le redémarrage des travaux de réhabilitation et de modernisation de cinq artères, dans la ville de Kinshasa, mis en œuvre dans le cadre du projet de modernisation de la voirie de la ville de Kinshasa.

Le coordonnateur a.i de la cellule Infrastructures du ministère des Infrastructures et travaux publics, Pierre Bunduki, qui a livré cette information au cours d’un entretien avec un journaliste de l’ACP, a indiqué que le projet est cofinancé par la Banque arabe de développement de l’Afrique (BADEA) à hauteur de 8,5 millions USD et le gouvernement congolais  à 5,5 millions USD.

Les trois millions USD recherchés constituent la contrepartie du gouvernement destinée à l’expropriation des parcelles et au déplacement des obstacles, à savoir la tuyauterie de la Régie de desserte en eau potable (REGIDESO) et les câbles pour la desserte en énergie électrique de la Société nationale d’électricité (SNEL),  le long des avenues concernées par le projet. Il s’agit des avenues Biangala dans la commune de Lemba, Bianda dans la commune de Mont-Ngafula, Croix- Rouge traversant les communes de Barumbu et Kinshasa, Kimwenza et Kisenso.

Toutefois, le gouvernement a déboursé récemment 1,5 million sur les cinq millions cinq cents mille dollars américains de sa participation au projet.

Il convient de rappeler que tous les projets cofinancés par la RDC et les partenaires connaissent toujours des difficultés de paiement de contrepartie du gouvernement congolais, souligne-t-on.ACP/ Fng/KJI/GGK

Partagez via