La chorégraphe Lisette Nsimba plaide pour une politique nationale favorisant le progrès de la danse en RDC

0
117

Kinshasa, 06 mai 2021 (ACP).- La danseuse et chorégraphe congolaise, Lisette Nsimba, a plaidé au cours d’un entretien, jeudi, avec l’ACP, pour la création par le ministère de la Culture et arts, d’une politique étatique favorisant le progrès de la danse congolaise.

Lisette Nsimba qui s’exprimait en marge de la Journée internationale de la danse, prévue le 29 avril de chaque année, a indiqué que pour elle, le secteur  de la danse doit être promu au niveau national pour que les danseurs vivent de leur métier, affirmant que cette filière artistique connait depuis une décennie déjà une avancée grâce aux efforts des processionnels de la danse et malgré l’absence d’une politique  étatique  efficace.

Un autre défi à relever, dans ce cadre, est la nécessité pour les danseurs congolais de  s’investir pour pérenniser cette profession dans leurs milieux et de proposer avec une créativité poussée, des pas de danse originelle au niveau international, en vue de reconquérir l’identifié congolaise et ou africaine qui tend à se perdre à cause du vent de copie des pas étrangers de la part des professionnels africains, prétendant  mieux créer.

Signalons, Lisette Nsimba est  chef de travaux et professeur de danse à l’Institut national des arts (INA). Danseuse professionnelle de carrière, elle est également formatrice de nombreux jeunes artistes.  ACP/Zng/GGK/May