Réaffirmation de l’engagement du gouvernement à en finir avec le travail des enfants dans les mines artisanales

0
360

Kinshasa,  06 mai 2021(ACP).- Le vice-ministre des Mines, Godard Motemona Gibolum  a, au nom de la ministre titulaire, Antoinette Nsamba Kalambayi, réaffirmé l’engagement du gouvernement à mettre un terme au travail des enfants dans les mines artisanales, à l’ouverture mercredi de  l’atelier de validation du recueil de bonnes pratiques et du rapport des mécanismes de coordination sur la lutte contre le travail des enfants dans les mines artisanales en RDC.

Dans son allocution au cours de la cérémonie tenue dans la salle des conférences du ministère des Affaires étrangères, le vice-ministre des Mines a rappelé  que la question de la présence du travail des enfants dans les mines artisanales préoccupe au plus haut degré la RDC qui a souscrit à plusieurs conventions et accords internationaux destinés à éradiquer ce phénomène.

Pour lui, la place de l’enfant se trouve au foyer et à l’école et non dans des sites miniers où de nombreux enfants sont soumis à des corvées de divers ordres.

C’est dans ce contexte, a-t-il ajouté, que la ministre Antoinette Nsamba et lui ont promis de matérialiser cet engagement du gouvernement dans la perspective de donner une nouvelle impulsion dans le cadre de la lutte contre ce fléau.

Godard Motemona a  indiqué que le ministère des Mines avait pris la résolution de s’inscrire résolument dans la vision du Chef de l’État: « Je m’inscris résolument dans la vision du président de la République, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, laquelle prône l’instauration des chaînes d’approvisionnement responsable », a-t-il expliqué. Il a rassuré que, ce ministère a pour cheval de bataille, d’œuvrer au quotidien de sorte  qu’au finish,  des enfants  retrouvent leurs milieux de vie habituelle.

Aussi, a-t-il poursuivi,  dans le cadre de la continuité des affaires de l’État, le ministère veillera à ce que les six axes de la Stratégie nationale sectorielle de lutte contre le travail des enfants dans les mines artisanales adoptée le 31 août 2017 par le gouvernement et toutes les parties prenantes, soient exécutés. Il en est de même  de son plan opérationnel approuvé au mois de novembre 2019.

Motemona a toutefois renchéri : « Le cadre juridique étant tracé, il ne nous reste plus que la mise en œuvre de tous les instruments juridiques  mis à notre porté », avant de promettre de recevoir dans les meilleurs délais, tous les partenaires techniques et financiers impliqués dans la lutte contre le travail des enfants dans les mines artisanales, parmi lesquels des délégués de l’UNICEF, OIM, PACT-CONGO, GBA/CAP et USAID.

Il a également rendu hommage au  chef de l’Etat pour avoir porté son choix sur la ministre Antoinette Nsamba et lui, afin de piloter cet important portefeuille  ainsi qu’au premier Ministre , Jean-Michel Sama Lukonde pour la confiance faite en eux.

Auparavant, le Secrétaire général aux Mines, Joseph Ikoli Yapeke, qui avait  salué la présence  de tous les partenaires qui accompagnent le ministère dans ce combat, avait dit: «Main dans la main nous vaincrons».

Financées par le département de travail des USA, sous la supervision du  bureau pays de  l’Organisation internationale du travail (OIT/BIT), ces assises de trois jours sont organisées par le projet  « Combattre le travail des enfants dans l’industrie du cobalt en République Démocratique du Congo(COTECCO)». ACP/Fng/Ngz/GGK/MNI