La Fondation Nehema Kestia Olangi pour la lutte contre l’insécurité alimentaire en RDC

0
123

Kinshasa, 07 mai 2021 (ACP).- Mme Kestia Olangi, responsable de la Fondation Nehema Kestia Olangi a émis vendredi le vœu de voir  les femmes  courageuses  placer 10 US chacune   dans sa structure associative et humanitaire afin de financer le projet de production de maïs et de manioc sur 1000 hectares mis à sa disposition   à Lubumbashi par l’autorité urbaine pour lutter contre l’insécurité alimentaire en République démocratique du Congo (RDC).

Au cours d’un entretien avec l’ ACP, elle a indiqué que cette  stratégie d’actionnariat dans l’effort national en faveur de la sécurité alimentaire nécessite un investissement de 1 million Us pour cultiver, produire et transformer le maïs et le manioc en farine. D’où son appel à la souscription par d’autres actionnaires afin d’accompagner cette initiative  de développement des activités génératrices des revenus susceptibles  de vaincre la famine et la pauvreté.

Dans ce cadre et pour prêcher  par l’exemple, Mme Olangi a déjà versé une somme de  10.000 US  comme cote  part pour stimuler les autres. Ce projet, a-t-elle a souligné,  va à la fois générer  de nombreux emplois et assurer la sécurité alimentaire.

L’idée de la mise sur pied de ce projet, lui est venue du manque de la culture financière de certaines femmes ayant bénéficié des crédits bancaires, constaté lors  du déroulement de la 3ème édition du Forum des femmes à Lubumbashi en mars dernier, sous le parrainage du gouverneur de la province du Haut Katanga, Jacques Kyabula.

400 orphelins hébergés par ‘’Kestia Olangi Scholarship’’

La ‘’Fondation Nehema Kestia Olangi’’ dans son volet d’assistance humanitaire, héberge 400  orphelins et démunis dans son centre Kestia Olangi Scholarship’’ dans la commune de Limete.

Ce centre a vu le jour dans le but de venir en aide aux enfants  en situation difficile. En République démocratique du Congo(RDC), signale-t-on, la fondation est opérationnelle à Kinshasa, à Moanda dans la province du Kongo Central, à Bukavu, dans le du  Sud-Kivu et à Lubumbashi dans la province du Haut Katanga.  ACP/Fng/nig