Le bureau de l’Assemblée provinciale du Kwilu désavoué par ses députés provinciaux

0
182

Bandundu, 08 mai 2021 (ACP).- Vingt-huit (28) députés sur quarante-huit (48) que compte l’Assemblée provinciale du Kwilu (APK) ont désavoué, jeudi dernier leur bureau qui est sous la présidence de M. Serge Makongo Kangantima, dans une déclaration dont une copie est parvenue vendredi à l’ACP.

Selon le document, ce désaveu fait suite au climat de malaise caractérisant des actes d’incompétence reprochés principalement le président Makongo ainsi que les membres de son bureau, tous visés par des pétitions.

Ces députés qui ont désavoué tous les membres du bureau, se sont conformés aux articles 24.7 et 22.1 du règlement intérieur (RI) de cette APK, où le président devrait convoquer la plénière, en vue de la création d’une commission ad hoc  chargée de l’examen desdites pétitions, mais en vain, ont-ils déclaré.

Ils ont relevé que contre toute attente, ce bureau se vautre dans les manœuvres dilatoires tendant à bloquer la procédure du bureau, par le biais du président Makongo qui a saisi le parquet général et la Cour d’appel (CA)/Kwilu, prétendant que les pétitions déposées contre les membres de son bureau consomment la prévention de faux en écriture et usage de faux.

Les députés se sont appuyés dans leur action sur l’article 22 du RI  qui dispose : «En cas de volonté manifeste du bureau de bloquer la procédure, une déclaration de désaveu du bureau, signée par la majorité absolue des membres composant cette APK, entraîne la déchéance du bureau.»  

Il sied de noter que cette déclaration est intervenue après que l’arrêt de la CA/Kwilu a statué sur l’affaire opposant le président de l’APK, rendu en interpellation des articles 9 et 22 du RI sur requête du président de cet organe délibérant.

Ladite déclaration n’a pas été déposée au bureau administratif de l’APK où toutes les portes ont été fermées sur ordre de M. Makongo et a été remise à la Cour d’Appel pour raison de procédure afin de la remettre à l’APK, rappelle-t-on. ACP