Kasaï Oriental : gouvernement et organes de la presse pour l’assainissement de l’espace médiatique

0
276

Mbuji-Mayi, 09 mai 2021 (ACP).- Les directeurs des programmes des radios et télévisions et les responsables des organes de régulation et d’autorégulation du secteur de l’information, étaient réunis jeudi dernier autour du ministre provincial de la presse, Denis Kalombo Ilunga, pour faire un état de lieu de l’espace médiatique du Kasaï Oriental, en marge de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse.

Donnant les orientations de la rencontre qui a eu pour cadre la salle de réunion de l’hôtel du gouvernement provincial, le ministre Kalombo a émis le vœu de voir tous les intervenants dans le secteur, réunir des efforts pour assainir l’espace médiatique qui est infecté par des charlatans qui infestent les médias audiovisuels.

Le ministre qui a déploré le non respect des règles d’éthique et de déontologie professionnelle par les professionnels des médias dans leur prestation, a appelé les directeurs des programmes à jouer pleinement leur rôle par un contrôle rigoureux du contenu de leurs programmes, afin d’éviter de troubler la paix sociale.

Le représentant de l’inspecteur provincial de la PNC, le commissaire supérieur Théo Useni a déploré le fait que la profession journalistique est envahie par des personnes sans formation ni compétence pour un professionnalisme responsable.

Les autres intervenants dont le coordonnateur provincial du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) a rappelé la responsabilité pénale du Directeur des programmes, premier responsable dans son entreprise de presse, du son et de l’image diffusés dans une émission.

«Se professionnaliser ou mourir, tel est le défi auquel est confrontée la presse dans notre province, alors même que les vrais journalistes, et plus encore les rédacteurs en chef chargés de les encadrer, sont une denrée rare », a dit en substance le coordonnateur du CSAC. ACP/May