Lancement à Kinshasa de la chaîne en ligne «Nourrice TV»

0
131
35 mm cinema film reel and out of focus movie clapper board in background on wooden floor in vintage black and white

Kinshasa, 09 mai 2021 (ACP).- L’initiatrice du jeu « Massano Boyekoli », Émeraude Bolumbu a lancé, samedi, dans la salle diplomatique du ministère des Affaires étrangères, dans la commune de Gombe à Kinshasa, une chaîne de télévision en ligne dénommée « Nourrice TV » dans le but de promouvoir et de développer les actions socioculturelles des Congolais.

« Nous avons pensé à créer cette chaîne pour rendre visible les œuvres réalisées d’une part, par la diaspora congolaise, et d’autre part, par les fils et filles évoluant en RDC afin de participer tous de manière effective au sort et devenir de la nation», a-t-elle déclaré.

Mme Émeraude Bolumbu a également souligné que sa chaîne donne l’opportunité aux mécènes congolais de venir faire les quêtes d’offres en faveur des structures qui ont besoin de l’aide, car elle est disposée à soutenir et à donner de la visibilité à la culture congolaise.

De son coté, l’operateur culturel et journaliste Zacharie Bababaswe a félicité la promotrice de cette chaîne et a appelé la jeunesse congolaise à s’en approprier et à la soutenir en vue de rendre toujours ses services à la nation.

« Je suis à la fois ému et heureux de voir la concrétisation de ce projet. Je voudrais que cette chaîne aille de l’avant. Nous faisons confiance aux actions des jeunes, car ils ont du talent et nous devons les encadrer », a-t-il dit, avant de souhaiter que cette chaîne ne se limite pas seulement en ligne mais qu’elle soit un jour en claire.

Auparavant, le directeur de production de « Nourrice TV », Richesse Nsampu a invité les personnes présentes à cette activité à s’abonner et à partager leurs contenus médiatiques auprès de leurs proches.

Il sied de rappeler que cette activité a connu la participation du directeur de la Direction des Congolais de l’étranger, un département du ministère des Affaires étrangères, Théo Wabeno, du coordinateur universel de « Change ASBL », Dido Lakama, des membres de la communauté de la diaspora congolaise vivant à Kinshasa, ainsi que de quelques représentants des ASBL. ACP/May