Le ministre de la Santé apporte des éclaircissements sur les 25 cas Covid-19 détectés dans un immeuble à la Gombe

0
388

Kinshasa, 09 mai 2021 ((ACP).- Le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, le Dr Jean-Jacques Mbungani a éclairé l’opinion vendredi au cours d’un point de presse à  Kinshasa sur les 25 cas de Covid-19 détectés dans un immeuble situé dans la commune de la Gombe.

Alertée sur la présence des cas suspects dans cet immeuble, une équipe de la riposte à la Covid-19 a effectué une descente sur lieu afin d’effectuer des investigations et des prélèvements auprès de personnes trouvées sur le lieu, a-t-il dit.

Il s’agit au total de 146 personnes occupants cet immeuble. Selon le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, les résultats des analyses effectuées à l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) ont confirmé 25 personnes positives à la Covid-19, sur les 146 occupants de l’immeuble. 20 malades sont  de nationalité indienne et 5 sont des Congolais dont 11 hommes et 14 femmes. On note également parmi les cas confirmés de Covid-19 dans l’immeuble un enfant de moins de 15 ans.

« Aussitôt, toutes les mesures de santé publique nécessaires ont été prises autour de cet immeuble », a déclaré le Dr Mbungani. Parmi ces mesures, il y a la mise en quarantaine de tous les occupants de l’immeuble, l’organisation de la prise en charge correcte selon le protocole national de toutes les personnes infectées, la décontamination de l’immeuble concerné, l’approfondissement des investigations (avec un mapping) de tous les cas confirmés et l’identification de tous les contacts à suivre, l’extension des investigations à d’autres sites suspects et le lancement, le plus tôt possible, du séquençage des échantillons pour déterminer la souche du virus.

D’autres mesures de santé publique, a-t-il fait savoir, notamment celles régulant le contrôle aux points d’entrée, interviendront incessamment.

Le ministre Mbungani a, à ce sujet, exhorté la population à garder son calme et à continuer à observer les mesures barrières édictées par les autorités politiques et sanitaires, notamment le lavage régulier et correct des mains, la distanciation sociale et le port correct et obligatoire des masques. ACP/May