Légère dépréciation du franc congolais par rapport au dollar américain à l’indicatif

0
125

Kinshasa, 09 mai 2021 (ACP).- Le franc congolais a connu une légère dépréciation face au dollar américain sur le marché officiel (à l’indicatif), en se changeant à 1.998,01 (mille neuf cent quatre-vingt-dix-huit, un centime) FC le dollar américain, au cours de la semaine du 03 au 09 mai contre  1.991,58 (mille neuf cent quatre-vingt-onze, cinquante-huit centimes) FC la semaine du 26 avril au 02 mai de l’année en cours, indique dimanche la mercuriale de la Banque centrale du Congo sur son site internet.

Sur le marché parallèle, il s’observe une stabilité relative du franc congolais face au dollar américain, la devise congolaise étant négociée à 2.008 (deux mille huit) FC contre 2.005 (deux mille cinq) FC pour les mieux offrants. Cependant les moins offrants changent le dollar américain à 2.000 (deux mille FC) au cours des mêmes périodes.

Au regard du taux de change observé sur les deux segments, il se dégage une faible dépréciation continue du franc congolais par rapport aux devises fortes consécutive au ralentissement  de l’activité économique vers la fin du premier trimestre 2020 lié à la pandémie de la COVID 19.

Selon le Comité de politique monétaire, au premier trimestre 2021, le solde de l’Etat  affiche un léger excédent de 9,6 milliards de CDF alors qu’à la période correspondante  de 2020, l’Etat était déficitaire.

Sur le marché de change, il a été caractérisé par la poursuite de la stabilité relative du franc congolais sur les deux segments du marché. En effet à fin décembre 2020, le taux de change s’était établi à 1.982,36 CDF le dollar américain à l’indicatif, en  légère dépréciation mensuelle de 0,1% alors que le marché parallèle, le taux de change est demeuré  à son niveau observé à fin février, soit à 2.023,83 CDF le dollar américain.

Depuis le début de l’année, le franc congolais s’est légèrement  déprécié  de 0,5% et 0,2% respectivement à l’indicatif et au parallèle  sur fond des efforts des stabilisations initiés par l’institut d’émission.

Par ailleurs, les réserves de change se sont établies à 505,71 millions des USD, correspondant à 2 semaines d’importations des biens et services.

La même période a été également caractérisée par la poursuite du ralentissement du rythme de formation des prix. En rythme mensuel, l’inflation est ressortie à 0,32% au mois de mars 2021 contre 0,347% en Février dernier, portant le cumul annuel à 1,029%. Une tendance analogue a été  également  observée en glissement annuel où le taux d’inflation  est établi à 15,146%. Dans ces conditions, toutes choses restant égales par ailleurs, l’inflation s’établirait à 4,538% à fin décembre 2021 face à un objectif à moyen terme de 7,0% fixé par la Banque Centrale.

Toutefois, les perspectives du cadre macroéconomique s’annoncent prometteuses grâce à la reprise de la situation économique internationale, aux interventions de différents bailleurs, notamment la Banque Mondiale, la Banque africaine de développement, le Fonds monétaire international et à la diplomatie agissante du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, avec les pays amis.

Cette situation est aussi confortée au niveau interne par des mesures fortes du gouvernement, en ce qui concerne les dépenses de l’Etat et la lutte contre les détournements des deniers publics et la corruption. ACP/May