L’ONU met en garde contre de graves inondations en Somalie

0
518

Kinshasa, 09 mai 2021 (ACP).- L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en garde samedi contre un risque élevé de graves inondations en Somalie, en raison de la hausse du niveau des cours d’eau, a-t-on appris dimanche des agences internationales de presse. Le bulletin du projet FAO « Gestion de l’information sur les eaux et les terres en Somalie » (FAO-SWALIM), publié à Mogadiscio, met en garde contre le risque d’inondations imminentes pour au moins 150.000 personnes, le niveau des cours d’eau continuant à augmenter dans certaines parties du pays en raison de pluies torrentielles.

Ezana Kassa, chef du programme de la FAO en Somalie, a déclaré dans un communiqué qu’il était temps d’agir pour assurer la sécurité et le bien-être des personnes qui seront touchées par ces inondations sans précédent. Selon la FAO, le fleuve Shabelle est monté à un rythme alarmant au cours de la semaine dernière en raison des fortes pluies, ajoutant que les pluies sur les parties supérieures des hauts plateaux éthiopiens provoquent l’écoulement rapide de grands volumes d’eau vers la Somalie.

Comme les trois années précédentes, l’agence alimentaire des Nations Unies a mis en garde contre une vague d’inondation susceptible de submerger Beletweyne, l’une des plus grandes villes de Somalie, dans les jours à venir. Selon la FAO, le niveau des dégâts attendus pourrait annihiler les mesures d’atténuation des risques déjà mises en œuvre, telles que la réhabilitation des digues des cours d’eau.

Comme ces dernières années, une évacuation limitée des zones inondables et des dégâts importants aux cultures sont probables. ACP/May