Cameroun : des oiseaux migrateurs menacent la production de mil

0
197

Kinshasa, 09 mai 2021 (ACP).- Des essaims d’oiseaux granivores en nombre important font des ravages dans les champs de mil dans le Logone et Chari dans l’Extrême Nord Cameroun, ont rapporté lundi, les médias internationaux.

Les sources révèlent que les cultivateurs de mil n’ont rien pu faire face à la furie de ces oiseaux venus de la zone du lac Tchad. «Avant, pour une bonne récolte, on pouvait faire sortir des champs, 10, 12 voire 20 voitures pleines. Mais cette année regardez, on a même pas pu atteindre cette quantité, si vous parvenez à revenir avec une voiture pleine comme celle-ci, vous n’aurez qu’à peine 6 ou 7 sacs, d’autres à cause de ces oiseaux ont abandonnés leur mil au champ ». a révélé Goni Moussa, cultivateur de mil.

Certains producteurs réputés pour être de grands cultivateurs de mil à Waza, ont passé leurs journées à chasser ces oiseaux de leurs parcelles avec leur famille. Dautres producteurs, selon les sources ont été contraints d’abandonner leur mil ou de détruire leurs récoltes.

Selon les statistiques de l’ACEFA, le Sorgho ou mil occupe 50% des surfaces cultivables dans l’Extrême Nord Cameroun, ce qui fait de cela la première culture et principal aliment de la région. Le passage des oiseaux migrateurs aura un effet néfaste, non seulement sur la récolte, les ventes mais aussi sur l’alimentation de millions d’habitants qui entraînerait une crise alimentaire sans précédent. ACP/Fng/nig